Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Retour à trois opérateurs

, , , ,

Publié le

Retour à trois opérateurs
Les PDG de Bouygues Telecom et de SFR, le 3 février.

Après Numericable, Bouygues Telecom a déposé, le 5 mars, une offre de rachat de SFR. Le premier aurait offert 15 milliards d’euros, dont 11 milliards en numéraire et 32% du capital du futur ensemble. Le groupe de BTP propose 14,5 milliards d’euros, dont 10,5 milliards en numéraire et 46% du capital. Si Vivendi optait pour la seconde offre, cela signifierait un retour à trois opérateurs en France. Avec, en lieu et place de SFR, Free Mobile, le trublion dont la politique de prix réduits n’aurait fait que détruire les revenus des autres opérateurs, selon eux. Mais en donnant accès à l’internet mobile au plus grand nombre, Free a sans doute contribué au développement des usages en France.

Ceux qui génèrent aujourd’hui l’intérêt pour la 4 G. Revenir à un nombre moins important d’acteurs stabiliserait peut-être les revenus et permettrait les indispensables et lourds investissements dans l’infrastructure très haut débit. En revanche, il y a peu de chance qu’un rachat de SFR par Bouygues Telecom se concrétise sans des suppressions d’emplois. L’opération pourrait renforcer Free, qui semble rester à l’écart de la transaction. L’Autorité de la concurrence pourrait contraindre Bouygues Telecom à lui revendre son réseau mobile. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle