Résultats en hausse pour LSE, qui fait figure de cible de rachat

LONDRES (Reuters) - Le London Stock Exchange, considéré comme une cible potentielle de rachat depuis l'échec de son offre sur le canadien TMX Group, a fait état mercredi d'une hausse de 14% de son bénéfice trimestriel.

Partager

Le résultat du trimestre d'avril à juin, le premier de son exercice fiscal, a atteint 190,2 millions de livres sterling (215,7 millions d'euros).

Sur ce total, le bénéfice de l'activité principale d'opérateur de marché a atteint 79,7 millions de livres, en hausse de 4%.

Cette amélioration découle de l'intensification des échanges de titres obligataires depuis le début de la crise de la dette en Europe, ainsi que d'un plus grand nombre d'introductions en Bourse.

Cette tendance compense le ralentissement des échanges d'actions et de contrats à terme.

L'activité de post-négociation a généré un bénéfice en hausse de 58%, à 51,8 millions de livres, et celle des services de données a gagné 6%, avec un bénéfice de 44,7 millions de livres.

"Ces bons chiffres du premier trimestre confirment la poursuite de nos progrès", a commenté le directeur général du LSE, Xavier Rolet.

Aucune offre n'a été formulée sur l'opérateur britannique depuis qu'il a retiré son offre de 3,5 milliards de dollars sur le canadien TMX. Mais le titre LSE s'échange à un plus haut de douze mois, alimenté par les rumeurs sur une possible offre.

Parmi les repreneurs potentiels, les traders citent Nasdaq OMX et la Bourse de Singapour.

Mercredi vers 9h15 GMT, le titre LSE progresse de 1,96% à 1.016 pence.

Luke Jeffs, Gregory Schwartz pour le service français, édité par Nicolas Delame

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS