Résultats du 3e trismestre en hausse pour Total

PARIS (Reuters) - Total a publié vendredi des résultats en hausse au troisième trimestre grâce à la progression des prix du pétrole et à une croissance de sa production de 4,3%.

Partager

La troisième compagnie pétrolière européenne par la capitalisation boursière, derrière Royal Dutch Shell et BP, a en outre souligné dans un communiqué que ses dépenses d'investissement hors acquisition étaient en ligne avec le budget initialement prévu de 18 milliards de dollars fixé pour l'ensemble de 2010.

Total a également annoncé la mise en place de paiements trimestriels de son dividende à compter de l'exercice 2011. Ces paiements, pour le prochain exercice, devraient avoir lieu les 19 septembre et décembre 2011 et les 19 mars et juin 2012.

"(Au début du quatrième trimestre), le dollar a continué à s'affaiblir face à l'euro tandis que les prix du brut se sont affichés en hausses, portés en particulier par des signaux économiques positifs et l'approche de la saison hivernale dans l'hémisphère nord", a souligné Total.

"Les prix du gaz spot sont en hausse sensible en Europe et en Asie mais en baisse aux Etats-Unis où le marché reste sur-approvisionné en raison des productions importantes de gaz de schistes", a ajouté le groupe, qui n'a pas chiffré l'impact des grèves dans ses raffineries françaises, liées à la réforme des retraites.

Hors exceptionnels, son bénéfice net s'est élevé à 2.475 millions d'euros au troisième trimestre (+32%), légèrement supérieur aux 2.421 millions attendus par les analystes interrogés par la rédaction de Reuters.

En incluant un effet de stock après impôt négatif de 48 millions d'euros et d'autres éléments non récurrents qui ont eu un impact positif de 400 millions - notamment la vente de la participation du groupe dans des champs en Norvège -, le bénéfice net atteint 2.827 millions d'euros (+47%).

E3 MDS D'INVESTISSEMENTS AU T3

Là où Shell a annoncé une hausse de 5% de sa production au troisième trimestre, Total a enregistré une progression de 4,3% à 2,340 millions de barils équivalent pétrole par jour, soit un niveau légèrement supérieur aux 2,326 millions attendus par les analystes interrogés par la rédaction de Reuters.

Le résultat opérationnel net ajusté des secteurs a progressé de 46% à 2.643 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 40.180 millions, en hausse de 19%.

Le groupe a notamment bénéficié d'un prix moyen du Brent de 76,9 dollars le baril, en hausse de 13% par rapport au troisième trimestre 2009 mais en baisse de 2% par rapport au deuxième trimestre 2010.

Vers 9h40, le titre perdait 0,15% à 39 euros pendant que le CAC 40 avançait de 0,13%. Depuis le début de l'année, il enregistre une baisse supérieure à 13%.

Les investissements hors acquisitions de Total ont atteint trois milliards d'euros (3,8 milliards de dollars) au troisième trimestre, à comparer à un montant de 3,1 milliards d'euros au cours de la même période de 2009 (4,4 milliards de dollars).

Sur neuf mois, ces investissements atteignent 8,5 milliards d'euros (11,1 milliards de dollars).

Le ratio dette nette sur fonds propres était de 18,2% à fin septembre 2010 contre 22,7% au 30 juin et 20,8% à fin septembre 2009. Le groupe a confirmé viser un ratio dans la fourchette de 25% à 30% pour la fin de l'année 2010.

Total a fait savoir en septembre que sa production de pétrole et de gaz serait stable en 2011 même s'il entend toujours la faire progresser de 2% par an en moyenne d'ici à 2014, notamment grâce à la contribution attendue de nouveaux projets.

Il a également réitéré en septembre que sa production s'inscrirait en hausse sur un an au deuxième semestre 2010.

Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS