Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Restructurations en pagaille dans l'informatique

,

Publié le

Avalanche de prévisions alarmistes dans les secteurs du stockage de données, du PC et des semi-conducteurs. TDK, EMC, Lenovo et Dell licencient.

Restructurations en pagaille dans l'informatique

Les entreprises citées

Les temps sont durs pour le secteur informatique, qui voit s'abattre sur lui une pluie d'annonces de suppressions d'emplois et de restructurations.

TDK décroche le record avec 8.000 suppression de postes prévues à l'étranger. Le groupe japonais spécialisé dans les technologies de stockage de données compte fermer quatre usines et un centre de recherches, et va se restructurer en vendant ses activités non rentables et en réduisant ses coûts. TDK espère ainsi économiser 62,9 milliards de yens (près de 500 millions d'euros) par an, et se préparer à une année 2009 qu'il attend déficitaire. Pour son exercice 2008-2009 se terminant fin mars, il anticipe un chiffre d'affaires de 5,3 milliards d'euros (-22,3% sur un an) et une perte nette de 224 millions d'euros.

EMC Corporation, numéro un mondial des systèmes de stockage de données informatiques, a quant à lui publié des résultats trimestriels jugés « très satisfaisants » par la direction du groupe. C'est donc dans une optique d'amélioration de sa compétitivité que l'entreprise souhaite réduire ses coûts de 350 millions de dollars en 2009, et 500 millions en 2010. Pour cela, l'Américain va supprimer 7% de ses effectifs, soit 2.400 emplois.

Lenovo, quatrième vendeur de PC mondial après le rachat de l'activité PC d'IBM, supprimera 2.500 emplois dans le cadre de sa restructuration. Alors que le marché des ordinateurs est attendu par iSuppli en hausse de 4,3% en 2009, contre une croissance à deux chiffres prévue avant la crise, le Chinois va donc rayer de la carte 11% de ses effectifs entre janvier et mars afin d'économiser 300 millions de dollars d'ici à mars 2010. Le fabricant, qui a publié un bénéfice en chute de 78% sur la période de juillet à septembre, prévoit également une perte sur le trimestre se terminant à fin décembre à cause du ralentissement du marché chinois.

Dell, le numéro deux du PC, va se séparer de 1.900 collaborateurs sur son site irlandais, dans le cadre d'un transfert de sa production européenne vers la Pologne et des sous-traitants extérieurs. Une décision qui entre dans le cadre du plan d'économies annoncé l'année dernière, qui doit épargner 3 milliards de dépenses au groupe.

Intel, premier fabricant mondial de semi-conducteurs, vient boucler cette liste noire avec un avertissement sur résultats, qui ne s'assortit pas cependant d'annonces de réduction d'effectifs. L'Américain a revu en baisse ses prévisions de chiffre d'affaires pour le quatrième trimestre, à 8,2 milliards de dollars (-23% sur un an). En conséquence, le groupe prévoit une contraction de ses dépenses de 200 millions de dollars. Rappelons tout de même qu'Intel dispose de confortables réserves de trésorerie : 9,8 milliards de dollars selon le classement établi par le Financial Times.

Raphaële Karayan

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle