Restructuration de la branche défense d'EADS : Tom Enders prévoit "des mesures draconiennes"

"Nous ne pourrons pas éviter de nouvelles réductions des coûts et des effectifs", a indiqué le patron d'EADS, Tom Enders, à propos de la branche défense du groupe. "En décembre, nous pourrons nous exprimer concrètement sur ce dossier", a-t-il annoncé.

Partager
Restructuration de la branche défense d'EADS : Tom Enders prévoit

Le patron du groupe européen d'aéronautique et de défense EADS, Tom Enders, a évoqué des "mesures draconiennes" pour sa branche défense, dans une interview à paraître ce lundi 28 octobre dans le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung.

Le 31 juillet dernier, le géant européen, qui va adopter le nom de sa principale filiale Airbus, avait annoncé un regroupement de ses activités défense et espace pour améliorer sa compétitivité.

Des annonces attendues en décembre

"Nous ne pourrons pas éviter de nouvelles réductions des coûts et des effectifs", a souligné le patron du groupe, ajoutant : "nous allons maintenant travailler avec beaucoup d'ardeur sur les possibilités d'intégration et de synergie au sein de la nouvelle division".

"En décembre, nous pourrons nous exprimer concrètement sur ce dossier", a-t-il annoncé.

L'Allemagne visée par la restructuration

Les difficultés de l'activité défense sont liées à la perte de "volumes considérables de commandes", notamment en Allemagne, selon Tom Enders qui laisse entendre que les coupes envisagées par EADS pourraient en premier lieu concerner ce pays : "ce qui se passe sur les sites allemands dépend pour l'essentiel du carnet de commandes en Allemagne".

Le numéro un d'Airbus affirme attendre "un soutien" et non "des vents contraires" de la part du gouvernement allemand qui devrait être issu des négociations entre la l'Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Angela Merkel, victorieuse aux dernières législatives, et le Parti social-démocrate (SPD).

Tom Enders se montre critique à l'égard de son pays d'origine : "nous avons besoin de politiques qui agissent dans une perspective européenne et internationale, et non dans une logique nationale tatillonne".

Evoquant le déblocage demandé à l'Allemagne d'un prêt de 600 millions d'euros pour le futur long-courrier A350, qu'elle s'était engagée à verser, le patron d'EADS affirme: "pour nous, la question est réglée. Malheureusement, nous n'avons pas pu parvenir à un accord avec le gouvernement fédéral".

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - PARIS HABITAT OPH

Refonte du paramétrage et de la donnée du SIRH HR Access

DATE DE REPONSE 11/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS