Quotidien des Usines

Restructuration chez Ferroxdure dans l'Eure

, , , ,

Publié le

Social

« Nous avons déjà perdu à la fin de juin dernier pratiquement l'équivalent des pertes financières de la totalité de l'année dernière. Soit 2,5 millions d'euros », explique Olivier Pasquessone, le directeur général de Ferroxdure, une filiale de Carbone Lorraine (France), et fabricant des aimants pour moteurs électriques. « Une restructuration est inévitable pour restaurer la compétitivité du site, d'une part concurrencé par les produits asiatiques de même type, d'autre part soumis à la pression des équipementiers automobile pour lesquels nous travaillons. Et qui demandent des prix toujours plus bas ». Notamment Bosch, Valeo, Siemens.

Cette situation se traduit dans cette usine d'Evreux (Eure), par l'arrêt des chaînes de fabrication les plus anciennes et la suppression de 109 postes -principalement à la production- sur 240. Si la direction a annoncé qu'elle assumerait ses responsabilités sociales et accompagnerait les licenciements, de leur côté, les syndicats s'inquiètent de l'avenir du site. Car l'unité va perdre en capacités de production sur des marchés où ce paramètre garde toute son importance.

Patrick BOTTOIS

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte