Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Ressources humainesLE WEB AU BUREAU EN QUESTIONDe plus en plus sensibles à l'utilisation d'Internet au bureau, les entreprises hésitent entre chartes d'utilisateurs et logiciels de filtrage.

Publié le

Ressources humaines

LE WEB AU BUREAU EN QUESTION

De plus en plus sensibles à l'utilisation d'Internet au bureau, les entreprises hésitent entre chartes d'utilisateurs et logiciels de filtrage.



Simple pause pour les uns ou perte de temps pour les autres, l'utilisation d'Internet au bureau divise les entreprises. Selon une récente étude de Taylor Nelson Sofres Interactive, 29 % des salariés français visiteraient des sites à des fins personnelles à leur poste de travail. Temps moyen de ces consultations sauvages : trois heures trente-quatre par semaine. Un chiffre qui ne laisse plus personne indifférent dans les directions des ressources humaines. D'où le recours à des spécialistes comme Websense ou SurfControl, qui proposent des logiciels capables de donner accès ou non à certaines catégories de pages Web, parfois en fonction de l'heure de consultation. " Les entreprises craignent pour leur productivité mais également pour leur bande passante : des sites avec des fichiers audio ou vidéo comme ceux de " Loft Story " peuvent tout simplement saturer les accès d'une société ! ", explique Philippe Birot, responsable France de Websense, qui équipe des sociétés comme Moulinex, Carrefour ou Sony. Mais, comme le rappelle Jean-Christophe Sciberras, chef du département relations sociales chez Renault, " concrètement, la liste des sites à interdire est parfois difficile à établir : pourquoi refuser à un employé très pris au travail de réserver en ligne son billet de train du lendemain ? ".

Dialoguer et former

A l'image du constructeur d'automobiles, de nombreuses entreprises préfèrent utiliser la formation et le dialogue. " En fait, on reproche souvent un surf "de hasard" dû au manque de formation aux moteurs de recherche, entre autres outils Internet ", note Philippe Masson, secrétaire national de l'Union générale des ingénieurs, cadres et techniciens-CGT. La SSII Atos Multimedia a par exemple choisi cette voie en formant une partie de ses employés au Net. La société de services informatiques s'est aussi dotée d'une charte de l'utilisateur qui définit clairement les limites de l'usage de l'instrument informatique : en cas de litige, chacun est prévenu et sait ainsi à quoi s'en tenir. Une façon d'éviter certains oukases, à la manière de TF1 qui bloque depuis quelque temps l'accès de ses employés au site Web de... M6. Un problème de bande passante sans doute...

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle