Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

RESEAUX D'INFLUENCECENTREDes passerelles encore limitéesLa région Centre continue d'avoir du mal à se fédérer, et les possibilités d'actions en commun s'en ressentent. Seules quelques initiatives dans la pharmacie, l'agroalimentaire ou dans le tissu de PME émergent.

Publié le

RESEAUX D'INFLUENCE

CENTRE

Des passerelles encore limitées

La région Centre continue d'avoir du mal à se fédérer, et les possibilités d'actions en commun s'en ressentent. Seules quelques initiatives dans la pharmacie, l'agroalimentaire ou dans le tissu de PME émergent.



C'est une initiative toute fraîche des principaux industriels de l'agroalimentaire du Loiret : la création de l'Agradel. Simple lieu de rencontre, dotée d'une structure minimale, cette association d'une dizaine de membres tente depuis quelques semaines une gageure, impensable il y a seulement quelques années : développer des échanges avec le Club du commerce moderne, qui regroupe les principales enseignes de la grande distribution dans le département. " Il n'y a pas de honte à faire du business ", sourit Jean-François Bordat, délégué général de l'Union patronale du Loiret, qui a favorisé ce rapprochement. Les limites mêmes de ce dernier résument bien le manque de cohésion de la région, ainsi formulé par le responsable d'une importante organisation patronale lo- cale : " Connaissez-vous beaucoup d'Orléanais ou de Tourangeaux qui revendiquent leur appartenance ? " C'est un fait : le Centre souffre d'un déficit d'identité, et, par voie de conséquence, d'une quasi-absence de porte-drapeau. Seul le Berry, la composante la plus méridionale de cet ensemble hétéroclite, soudé à la va-vite dans les années 60, s'est trouvé quelques hérauts. Mais force est de constater qu'ils appartiennent plus souvent au monde du spectacle (Gérard Depardieu) ou de la presse (Michel Denisot, Jean Miot, ex-patron de l'AFP) qu'à celui de l'industrie.

Des réseaux au gré des intérêts partagés

L'action d'Horizon Entreprise, qu'anime depuis un an Régine Charvet-Pello, n'en prend que plus de relief. Pour les membres de cette association de 150 PME, qui mélange allégrement les métiers et les sensibilités - Régine Charvet- Pello dirige une entreprise de design -, l'objectif est de se former et de s'informer. Et, éventuellement, de donner un coup de main à un confrère malchanceux ou simplement en panne de fonds. Récemment, certains d'entre eux sont entrés au capital de Biopharm, une micro-entreprise titulaire d'un brevet intéressant dans le do- maine de l'expérimentation médicale. Sans ces parrains, cette bonne idée n'aurait pas émergé. Et les patrons d'Horizon Entreprise savent aussi s'arrêter d'agir pour penser : le philosophe André Comte- Sponville est venu, à leur demande, témoigner sur sa vision de l'entreprise. " Une expérience enrichissante ", se réjouit Régine Charvet-Pello. Pour le reste, les réseaux se sont constitués, au gré des amitiés ou des intérêts partagés. Le plus représentatif est le Grépic (Groupement régional des établissements pharmaceutiques industriels du Centre), qui, depuis un peu plus de vingt ans, assure un lien entre des entreprises locales qui fabriquent " un médicament français sur deux ". Les membres du groupe des trente-sept chefs d'unité qui le composent se retrouvent cinq à six fois l'an, pas plus. Officiellement, le motif est la découverte d'une de leurs entreprises ; en fait, c'est souvent l'occasion de régler un problème brûlant ou d'actionner le lobby des pharmaciens industriels auprès des édiles locaux. En pratique, la filière y trouve toujours son compte. Dans le nord de l'Eure-et-Loir (la place forte, avec sa douzaine d'unités), à Tours, à Blois ou à Orléans, les besoins en personnel sont identiques, et les employeurs oublient leurs rivalités pour s'associer à la formation des futurs cadres ou techniciens. Plusieurs d'entre eux font profiter de leur expertise les étudiants de la faculté de pharmacie de Tours, dont ils sont d'ailleurs parfois issus. Et, chaque année, le Grépic valide les diplômes délivrés par l'Institut du médicament de Tours.



Les hommes en pointe

NICOLAS CHILOFF

Fondateur et P-DG d'ATN, il ne se contente pas des excellents résultats de sa société, cotée depuis l'an passé au nouveau marché (environ 90 millions de francs de chiffre d'affaires, soit 13,7 millions d'euros, en 1998). Cet ingénieur de 38 ans bâtit également un pool d'entreprises de mécanique de précision. Particularité de sa démarche : elle concerne des affaires en difficulté ou en recherche de succession. Grâce à ces reprises, 110 emplois ont pu être maintenus dans la dizaine de PMI achetées par son holding, Cogemec.

RÉGINE CHARVET-PELLO

42 ans, présidente d'Horizon Entreprise, une association regroupant des patrons de PME de 2... à 200 salariés, et elle-même gérante d'une société de design de 7 personnes, tente de briser la solitude de l'entrepreneur. Sa plus belle réussite : le sauvetage de l'un des membres de l'association, au bord du dépôt de bilan, à qui ses camarades du groupe de travail ont servi de caution auprès des banques.



Les " clubs de pros " du Loiret : Des spécialistes en famille

Organiser ce qui se déroulait de façon informelle entre les responsables d'entreprise est à l'origine de la création des " Clubs de pros ", un concept " hébergé " par la CCI du Loiret depuis 1993. L'idée est de mobiliser des spécialistes des entreprises, dirigeants ou cadres, autour de six grands sujets : étude et développement, commercialisation et marketing, environnement, achat, production et euro. Sans méconnaître l'aspect formation permanente, ces clubs n'ont pas pour ambition de dispenser des cours magistraux. Pour François Huvelin, président de la CCI du Loiret et initiateur des " Clubs de Pros ", il s'agissait au départ de susciter une démarche de travail sur les procédés de fabrication dans les ateliers " en réunissant des chefs de service sur le thème de la production. Aujourd'hui, les " Clubs " réunissent les responsables par fonction, sur un thème donné, pour " faire un peu de fertilsation croisée " à travers des échanges d'expériences. Une méthode qui inspire " une curiosité très importante de la part des chefs d'entreprise qui repartent avec des projets dans la tête ", assure François Huvelin.



Adresses utiles

Agradel, Maison des entreprises, Union patronale du Loiret, 14, rue Rocheplatte, 45058 Orléans. Tél. : 02-38-78-18-00

Grepic, CRCI, 6, rue Pierre-et-Marie-Curie, 45140 Saint-Jean-de-la-Ruelle. Tél. : 02-37-65-88-00.

Horizon Entreprises, CRCI, 6, rue Pierre-et-Marie-Curie, 45140 Saint-Jean-de-la-Ruelle. Tél. : 02-38-25-25-25.

Clubs de pros, CCI du Loiret, 23, place du Martroi, 45000 Orléans. Tél. : 02-38-77-77-77.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle