Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Reprise par Weber Industries, Alsace Meubles devient We Bed

, , ,

Publié le

Le groupe alsacien Weber Industries renforce ses capacités de production en France grâce à l'acquisition de cette usine de 35 salariés dont elle juge le potentiel élevé.

Reprise par Weber Industries, Alsace Meubles devient We Bed © Weber Industries

Alsace Meubles n'existe plus, vive We Bed ! A Masevaux (Haut-Rhin), l'entreprise de 35 salariés spécialisée dans la conception de sommiers en bois et de composants de literie a été reprise par le groupe Weber Industries et elle a par la même occasion changé de nom.

Weber Industries renforce ainsi ses capacités de production en France. "Pour des questions de réactivité, les distributeurs sont preneurs d'unités de production proches de leurs magasins", argumente Dominique Weber, directeur général du groupe familial d'ameublement dont le siège se trouve à Mertzwiller (Bas-Rhin).

Weber Industries (700 salariés, 75 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2013) dispose de deux sites en Roumanie qui emploient un peu plus de 500 personnes et qui produisent des lits en bois massif. En 2011, Weber Industries avait déjà fait l'acquisition de l'usine Manuest de Châtenois (Vosges), rebaptisée WM88 (150 salariés).

Alsace Meubles appartenait au groupe allemand Mutares. L'entreprise s'était déclarée en cessation de paiements fin 2013. Elle produisait des sommiers en sous-traitance ou sous la marque LeBed. "Cette usine a un vrai savoir-faire sur la fabrication de sommiers bois, avec une tradition exportatrice vers la Suisse, l'Allemagne et le Benelux, explique Dominique Weber. Cela va nous permettre d'ajouter des sommiers en bois à nos lits en bois."

Au niveau du chiffre d'affaires, "on démarre avec 6 millions d'euros en portefeuille", indique Dominique Weber. Mais, selon lui, le potentiel de l'usine, avec ses 12 000 mètres carrés et un effectif qui a atteint les 120 salariés par le passé, serait de "15 à 18 millions d'euros." Pour développer l'activité, il compte ouvrir Alsace Meubles au marché de la grande distribution.

Thomas Calinon

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle