Reprise grinçante pour Kaiser, placé en redressement judiciaire

Le fabricant de remorques et bennes Kaiser a obtenu une période de redressement judiciaire de six mois dans un climat tendu : l’entreprise meurthe-et-mosellane de 95 salariés, qui a enchaîné redressements et changements de propriétaires au cours des trois dernières années, se débat entre dettes à l’Urssaf, assignations aux prud’hommes.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Reprise grinçante pour Kaiser, placé en redressement judiciaire

La reprise, fin 2014, de l’usine de remorques Kaiser basée à Longwyon (Meurthe-et-Moselle) par la société niçoise Re.Mec n’aura pas suffi à stabiliser une entreprise septuagénaire fragilisée par de nombreuses turbulences depuis le début de la décennie, notamment . Kaiser, qui compte aujourd’hui 95 salariés contre 113 voici deux ans et 300 dans les années 60, a échappé à la liquidation.

La décision du tribunal de commerce de Briey (Meurthe-et-Moselle), qui lui accorde une période d’observation de six mois, ne réjouit guère les salariés qui témoignent depuis plusieurs mois d’un conflit ouvert avec les nouveaux dirigeants, Nunzio Mastreoni et Titiana Bisetto. Une audience du tribunal des prud’hommes statuera ce 25 février 2016 sur 35 dossiers de salaires non payés. Un quart des salariés - en majorité proches de la retraite - sont en arrêt de travail et la CGT alerte depuis plusieurs mois les élus locaux sur des conditions de travail jugées très dures.

Pascale Braun

PASCALE BRAUN

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS