Reprise du travail le 1er mars à Albany-Cofpa Saint-Junien

Les salariés d'Albany-Cofpa Saint-Junien (Haute-Vienne) devraient reprendre le travail, jeudi 1er mars, après six jours d'arrêt de la production et d'occupation du site.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Reprise du travail le 1er mars à Albany-Cofpa Saint-Junien
Mouchoirs en papier

Les représentants du personnel de Albany-Cofpa à Saint-Junien (Haute-Vienne), entreprise dont la fermeture a été annoncée lors d'un CCE le 23 février avec transfert de l'activité au siège français du groupe à Sélestat (Bas-Rhin), ont pu s'entretenir ce matin avec la direction locale. Celle-ci avait quitté l'usine depuis cette date.
La direction a annoncé la reprise du travail jeudi 1er mars à 5 heures. « Nous avons demandé ce matin à la direction d'établir un état psychologique de chaque salarié avant la reprise du travail et de faire un rapport pour chacun d'eux, nous attendons la réponse de la direction, explique Christophe Sardin, délégué syndical CGT et élu au CCE. On nous a abandonnés à notre sort pendant six jours en cadenassant les machines par sécurité nous a-t-on dit. On ne va pas vers une reprise de l'activité demain à 5 heures, ce serait dangereux pour la sécurité des salariés qui sont fatigués et énervés. Nous demandons une reprise à 8 ou 9h ».

Le ministre du Travail Xavier Bertrand a lui même joint hier M. Haftermeyer, le PDG de Albany Europe, pour lui demander la reprise rapide de l'activité et lui signifier que « ces méthodes étaient inqualifiables » a-t-il déclaré ce matin à nos confères de LCI. Il lui a demandé de venir rencontrer les salariés. Le PDG lui a effectivement indiqué que l'activité allait reprendre dans les prochaines heures. Les 133 salariés n'avaient pas pu reprendre le travail, lundi 27 février à 5 heures comme prévu, la direction étant absente. Ils ont occupé l'usine tout le week-end pour protéger leur outil de travail et le stock. Face à cette situation les salariés ont fait constater par un huissier de justice l'abandon de leur usine par la direction et leur incapacité à reprendre la production de toiles techniques non tissées. Ils ont reçu le soutien de Jean-Paul Denanot, président du conseil régional du Limousin et de Marie-Françoise Pérol-Dumont, présidente du conseil général de la Haute-Vienne venus constater, hier, l'arrêt de la production et le verrouillage des machines. Les salariés avaient également reçu la visite, le même jour, de Frédéric Peyronnet, secrétaire général de l'UMP en Haute-Vienne qui avait informé Xavier Bertrand de la situation.

L'Inspection du Travail a enfin déposé deux délits pour entrave aux attributions du comité d'établissement pour défaut d'information et de consultation sur la mesure d'arrêt de la production prise par la direction d'Albany International France depuis le 23 février.
Les salariés recevront la visite de Arnaud Montebourg, le 1er mars à 10h30, qui représentera François Hollande, candidat à l'élection présidentielle.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS