Reprise des négociations chez Air France, l'amendement Ayrault, l'Apple car... la revue de presse de l'industrie

Partager

Les négociations reprennent chez Air France

Après le CCE sous haute tension en début de semaine, les négociations entre direction et syndicats reprennent ce vendredi. "Les représentants du SNPL, premier syndicat de pilotes, reprennent langue avec leur direction. La journée de jeudi a vu le syndicat changer de stratégie : on revient à la table des négociations", résume ce matin France Inter. Le SNPL affiche désormais une ligne claire : "Oui aux efforts de productivité, mais non à la aux fermetures de lignes".

Retrouvez notre dossier : "Air France bat de l'aile"

Alors que les images des dirigeants de la compagnie aérienne escaladant un grillage, torse nu et chemise arrachée ont fait le tour du monde, Emmanuel Macron est revenu sur cet épisode sur la chaîne américaine CNN. "Je souhaite être clair : il ne s'agit pas de la France, il s'agit de personnes stupides, et qui seront condamnées pour cela", a indiqué le ministre de l'Economie.

Réforme fiscale : le retour du Ayrault

A lire ce matin dans Le Figaro : "Impôts : le projet de Ayrault qui bouscule le gouvernement". Le "premier Premier ministre" du quinquennat Hollande propose en effet de remplacer l'impôt sur le revenu et la CSG par un impôt citoyen sur le revenu, via un amendement au projet de loi de finances 2016 qui sera déposé avant ce vendredi 17h. Un préalable à la fusion de l'IR et de la CSG. "Au lieu de ces deux prélèvements, dont les noms disparaîtraient carrément du Code Général des Impôts, le nouveau dispositif aurait 'une composante familiale et une composante individuelle'. Bref, il s'agirait du préalable à la fusion de l'IR et de la CSG", note le quotidien.

Et, comme le souligne France Inter ce matin, ce projet aurait reçu le soutien d'une grande partie des députés socialistes. Cette réforme avait pourtant été enterrée par François Hollande en 2014.

Quand Apple "mange les restes" de Tesla

The Verge revient sur une interview du patron de Tesla, Elon Musk, accordée au journal allemand Handelsblatt. Le dirigeant, qui vient de présenter son SUV Model X, a notamment répondu à une question sur l'offensive d'Apple dans l'automobile : "ils recrutent les personnes que nous virons", a notamment déclaré Elon Musk.

S'il pense que se lancer dans l'automobile est une étape logique de l'évolution d'Apple, le fondateur de Tesla et SpaceX prévient la firme à la pomme que développer des voitures est particulièrement complexe comparé à des téléphones ou des smartwatch. Bon courage Mr Cook !

Julien Bonnet

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS