Reprise de FagorBrandt : Bercy maintient la pression sur Madrid, la maison mère Fagor demande sa mise en liquidation

Elodie Vallerey ,

Publié le , mis à jour le 19/03/2014 À 10H50

La justice espagnole a rejeté le 14 mars l'offre de rachat des marques de FagorBrandt déposée par le groupe algérien Cevital. Avec le risque de licenciement des 1 800 salariés français, le ministère du Redressement productif a envoyé un émissaire à Madrid pour peser sur les négociations.

Reprise de FagorBrandt : Bercy maintient la pression sur Madrid, la maison mère Fagor demande sa mise en liquidation © D.R.

Actualisation : La maison mère espagnole de FagorBrandt, Fagor Electrodomesticos, a demandé le 18 mars au soir sa mise en liquidation judiciaire auprès du tribunal de commerce de Saint-Sébastien.

Nouveaux pourparlers autour du dossier de reprise du groupe d'électroménager français FagorBrandt, filiale de l'espagnol Fagor. La semaine dernière, le gouvernement basque est venu jouer les trouble-fêtes en engageant un recours auprès du tribunal de commerce de Saint-Sébastien, et mis à mal l'offre de reprise de l'algérien Cevital.

Face à cette situation qui fragilise encore les 1 800 salariés français de FagorBrandt, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a indiqué le 17 mars avoir "envoyé un collaborateur à Madrid d'urgence", relate l'AFP.

"Nous essayons de résoudre avec le gouvernement et la justice espagnols le problème des marques", a-t-il précisé, évoquant les marques de FagorBrandt (Brandt, Vedette, Sauter, De Dietrich...).

"Nous sommes très mobilisés avec nos amis espagnols pour essayer de trouver une bonne solution dans l'intérêt de l'Espagne et de la France et permettre la remise en marche des usines espagnoles et françaises", a-t-il assuré, disant avoir contacté "à plusieurs reprises" son homologue espagnol José Manuel Soria, selon l'AFP.

Le 11 mars, le tribunal de Saint-Sébastien a rejeté l'offre de reprise du groupe Cevital et lui a demandé de l'améliorer de 10 millions d’euros pour la reprise des marques de FagorBrandt. Le montant du rachat se porte à 35 millions d’euros, contre 25 aujourd’hui dans la proposition de Cevital.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte