Reprise confirmée pour deux filiales de Sotralentz

Deux des cinq filiales du groupe Sotralentz à Drulingen (Bas-Rhin), spécialisé dans la chaudronnerie, les armatures métalliques et les conteneurs en plastique, placé en redressement judiciaire le 28 septembre, ont trouvé leur repreneur. La chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg a validé vendredi 9 décembre les projets des repreneurs de Sotralentz Construction et Sotralentz Packaging. 323 emplois sur 353 sont conservés. Le siège du groupe pourrait en revanche connaître une cinquantaine de licenciements.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Reprise confirmée pour deux filiales de Sotralentz
Sotralentz Construction fabrique des treillis soudés.

La reprise des filiales du groupe Sotralentz (chaudronnerie, armatures métalliques et conteneurs en plastique) dont le siège est basé à Drulingen (Bas-Rhin), placé en redressement judiciaire le 28 septembre, passe en phase active. Après plusieurs reports, la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg a validé vendredi 9 décembre les plans de cession de deux filiales du groupe : Sotralentz Construction et Sotralentz Packaging. A la clé : le maintien de quelque 323 emplois sur 353.

Sotralentz Construction qui compte 170 salariés est reprise par le groupe allemand Sülzle, qui prévoit de garder 156 personnes et un plan d’investissements de 10 millions d’euros sur cinq ans sur le site de Drulingen, avec des perspectives d’agrandissement et de diversification. Sülzle est un gros client de l’usine de treillis de Drulingen, et son projet avait le soutien des salariés.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Encore deux filiales à traiter

La filiale Packaging est cédée au tandem Agriplas-Rikutec, qui avait fait une offre commune, assortie de la reprise de 137 salariés sur 153. Le groupe breton Agriplas reprend la partie emballage avec 72 salariés et veut investir dans de nouvelles machines et de nouveaux produits. La société allemande Rikutec reprend la partie habitat, avec 65 emplois.

Le holding gérant les activités du groupe était aussi concerné par l’audience, mais son sort est différent : les repreneurs des activités construction et packaging disposent déjà de structures administratives. A cette date, seuls 10 des 62 emplois administratifs sont sauvés.

Reste à l’instance judiciaire de se préoccuper du sort de SMI (chaudronnerie industrielle) et Sécofab (crémaillères). Outre les 720 salariés employés en France (particulièrement Alsace et Moselle), le groupe Sotralentz fait travailler 1 100 salariés, dont plus de 300 en Espagne, Pologne et Allemagne, pour un chiffre d’affaires de 276 millions d’euros en 2015.

Didier Bonnet

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS