[Reportage] Settimo, l'usine vitrine de la stratégie environnementale de L'Oréal

Le Carbon Disclosure Project a publié un classement des entreprises sur leurs performances en matière de protection environnementale. Avec un triple "A", L'Oréal arrive dans les premières positions et présente un exemple écologique dans son usine de maquillage et soin cheveux à Settimo en Italie. 

Partager
[Reportage] Settimo, l'usine vitrine de la stratégie environnementale de L'Oréal
Entrée de l'usine L'Oréal de Settimo

Empreinte carbone, recyclage de l’eau et lutte contre la déforestation, le Carbon Disclosure Project (CDP), a publié le 25 octobre un classement des plus grandes entreprises selon leur impact environnemental. Un travail d’enquête pour montrer qu’il est possible d’intégrer des considérations écologiques à sa stratégie économique. 1073 entreprises ont répondu au questionnaire et 97% d’entre elles disent avoir intégré le changement climatique dans leur stratégie de business.

Dans ce classement, L'Oréal récolte trois A pour ses efforts contre le changement climatique, la préservation de l'eau et des forêts. L’usine L’Oréal de Settimo (Italie) est pour l'entreprise française une vitrine de ses initiatives écologiques.

C’est à 7 kilomètres de Turin, que se trouve l'usine L’Oréal de Settimo, au cœur d’un parc de pins aux couleurs d’automne. Quelques panneaux indiquent les nouveaux objectifs de l’usine comme "économie d’eau", "Economie thermique", "électrique",… ces panneaux rythment le site de L’Oréal pour qui tout commence par la sensibilisation des employés du site. A titre d'exemple, la consommation d'eau de l’usine a baissé d'un litre par produit fini entre 1995 et 2015. Elle est maintenant de 26 centilitres d'eau par produit fini et l'objectif 2020 est de 19 centilitres.

Objectif : une usine sèche

Le but d’une bonne gestion du cycle de l’eau est de promouvoir la réduction de sa consommation mais aussi son recyclage.
Plusieurs actions sont cumulées pour récupérer l’eau utilisée. Une eau pure, déminéralisée et stérile est récupérée grâce à un premier traitement d’ultrafiltration. L’eau est ensuite pompée par un évapo-concentrateur. L’usine a aussi intégré une station de traitement des eaux usées au sein de son site et un osmoseur pour séparer l’eau des déchets. L’établissement va ainsi atteindre son objectif d’usine sèche : un recyclage de 100% des eaux de lavage avec 48 millions de litres d’eau recyclés par an. A l’issue de la filtration, tous les déchets sont ensuite revendus à des fabricants de ciments, papier, plastique…


Station de traitement des eaux usées sur le site de l'usine DR

Atteindre la neutralité carbone

En 2015, l’usine de Settimo a atteint la neutralité carbone : ses émissions CO2 ont été réduites de 100%. Plusieurs plans ont été développés depuis les années 2010 et tirent profit de la localisation de Settimo. Une usine du groupe Acea de traitement des déchets humides de la ville de Turin permet de fournir du biogaz pour subvenir à 45% des besoins thermiques. A un kilomètre de l’usine se trouve aussi une société de traitement de déchets forestiers, qui approvisionne 65% des besoins électriques de l'usine grâce à sa production de biomasse. En plus du biogaz, l’usine se chauffe en connexion avec le réseau de chauffage urbain de la ville et 14 000 panneaux solaires situés sur le toit alimentent aussi l’usine en électricité.

La gestion du transport

Dans l‘usine, les machines s’activent. Le bruit assourdissant des robots s'ajoute à la douce odeur des shampoings. Frederic Heinrich, directeur opérations mondiales de développement durable, parle d’un "écosystème efficace". Le principe : réduire le transport pour une efficacité aussi bien écologique qu’économique. Ainsi, pour la production des mascaras, le capot, la tige et la brosse sont assemblés directement sur place. Cela a permis de réduire la consommation de CO2 de six tonnes par an depuis 2012 tout en gagnant quatre semaines de délais de mise en œuvre.

[Vidéo] Les astuces d’une usine écologique

Mettre des lampes leds, réaliser des flacons avec 25% de plastique recyclé… Stefania Frossasco, directrice de l’usine de Settimo explique les gestes simples à effectuer pour être dans une démarche de développement durable.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Environnement

Dépoussiéreur industriel : Filtre à manches FP rectangulaire

FB FILTRATION

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Stagiaire - Inspecteur Equipements Sous Pression et TMD (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - Stage - Saint Genis Laval

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

25 - CC DU LOUE LISON

Travaux d'entretien de la voirie de la Communauté de Communes Loue Lison.

DATE DE REPONSE 17/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS