Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Rentrée scolaire] Comment l'entreprise familiale Viquel maintient sa position sur le marché de la rentrée scolaire

Léna Corot

Publié le

Série d'été La rentrée scolaire approche, l'heure est à un tour d'horizon des entreprises françaises chargées de remplir les cartables et trousses des écoliers. Viquel, entreprise familiale, sort une nouvelle chemise élastique, SmartForder, cette année. Pour le reste, Viquel essaye de faire la différence sur les coloris et les motifs.

[Rentrée scolaire] Comment l'entreprise familiale Viquel maintient sa position sur le marché de la rentrée scolaire © viquel - c.c

Cette année encore "il n’y a pas de grande nouveauté pour la rentrée des classes" affirme Vanessa Viquel-Delangre, directrice générale exécutif de l'entreprise française éponyme spécialisée dans le classement et les produits scolaires.

Vanessa Viquel-Delangre détaille : "Pour les autres produits, la différence entre les entreprises se fait principalement sur le coloris. Les trousses et les produits de classement restent des produits très classiques, nous sommes limités par le format et l’utilisation. Si on a un produit innovant par année c’est déjà bien".

Et pour cette rentrée 2016, Viquel présente une chemise élastique SmartFolder. Très fine, elle contient des perforations qui permettent de l’incorporer à un classeur. Une dizaine de pages peuvent y être rangées et la pochette se referme grâce à une accroche en velcro.

"Un marché stable qui bouge peu"

Au niveau des trousses, Vanessa Viquel-Delangre affirme proposer "l’offre la plus large du marché. Généralement la concurrence développe des gammes de produits plus classiques avec la trousse associée au cartable. Viquel propose une multitude d'articles dans toutes les largeurs de gammes". Objectif : couvrir au mieux tous les goûts des consommateurs.

Pour les articles de classement "toutes les entreprises proposent plus ou moins le même produit, la différence majeure se fait au niveaux des gammes dites fantaisies. Il faut réussir à trouver la tendance du moment. Cette année, c'est plutôt la jungle avec des animaux comme les perroquets, et les flamands roses". Vanessa Viquel-Delangre s’empresse d’ajouter : "Comme les choix sont fait un an à l’avance, parfois on se trompe".

"Viquel est "peu impacté par les nouvelles technologies"

En définitive, Viquel est "sur un marché stable qui bouge peu" et l’entreprise fait 50% de son chiffre d’affaires sur la rentrée des classes. Le développement des produits de bureau leur permet de vendre à d’autres périodes "car la rentrée scolaire reste un marché très saisonnier".

Comment une société de classement peut-elle exister au travers du digital ? C’est le questionnement actuel de la société Viquel. Vanessa Viquel-Delangre se demande s’ils vont se diriger vers les produits connectés. Elle ajoute : "On a une dizaine de pistes de réflexion". La, sur la direction à prendre pour l'entreprise, porte sur 10 ans au moins.

Mais pour l’instant, elle l'affirme, la société est "peu impactée par les nouvelles technologiques", dans un secteur des produits scolaires peu changeant. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus