Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Renesas poursuit sa contre-offensive en se lançant dans les capteurs d’image Cmos

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Après avoir racheté l’américain Intersil, Renesas Electronics poursuit sa contre-offensive en se lançant dans les capteurs d’image Cmos. Le deuxième fabricant japonais de semiconducteurs, derrière Toshiba, vise les caméras de sécurité. L'un des deux marchés les plus prometteurs aux cotés de l'automobile pour cette famille de composants.

Renesas poursuit sa contre-offensive en se lançant dans les capteurs d’image Cmos
Le capteur d'image à 8,5 mégapixels de Renesas
© Renesas

Encore un signal fort du changement de posture de Renesas Electronics. Alors que son compatriote Toshiba a choisi de se retirer en 2016 des capteurs d’image Cmos, ce fabricant japonais de semiconducteurs a décidé d’y faire son entrée. Et il commence la nouvelle aventure avec un imageur de 8,5 mégapixels. Il vise non pas les mobiles, qui constituent le plus grand débouché à cette famille de composants, mais les caméras de sécurité. Un marché niche qui réclame des exigences techniques plus fortes mais offre des prix plus élevées et des marges plus confortables.

Passage à des acquisitions

Cette diversification a de quoi surprendre. Depuis le tremblement de terre et le tsunami de 2011 au Japon, qui l’ont mis à terre, Renesas Electronics avait passé jusqu’ici son temps à réduire la voilure et faire le tri dans ses produits, vendant toutes les activités jugées non stratégiques comme celles des processeurs mobiles, des modems cellulaires ou des circuits de contrôle d’écrans LCD.

Mais il y a un an, le groupe japonais, qui réunit les anciennes puces électroniques de Hitachi, NEC et Mitsubishi Electric, a décidé de passer à la contre-offensive avec l’objectif de reprendre le chemin de la croissance et de conforter son retour à la rentabilité. La première traduction concrète de ce changement stratégique réside dans le rachat de l’américain Intersil, les anciens semiconducteurs de General Electric. Une transaction de 3,2 milliards de dollars finalisée en février 2017.

Un marché de 900 millions de dollars en 2020

L’entrée dans les capteurs d’image Cmos s’inscrit dans la poursuite de cette contre-offensive. Rien ne dit que Renesas Electronics va se cantonner aux caméras de sécurité. Il pourrait s’adresser plus tard aussi à l’automobile, pressenti comme le principal futur moteur du marché des imageurs Cmos et où il est déjà numéro un mondial des microcontrôleurs.

Selon Digitimes Research, le marché mondial des capteurs d’image Cmos devrait passer de 10,4 milliards de dollars en 2016 à 13,8 milliards de dollars en 2020. Il est dominé par Sony et Samsung Electronics avec des parts respectives de 45% et 15%. Selon IC Insights, les applications de vidéosurveillance et sécurité offrent un débouché en croissance de 36% par an en moyenne, soit une opportunité de plus de 900 millions de dollars en 2020.

16 e fournisseur mondial de puces

Avec 19 000 personnes dans le monde et un chiffre d’affaires de 7 milliards de dollars en 2016, Renesas Electronics s’impose comme le deuxième fournisseur japonais de semiconducteurs derrière Toshiba et le 16 e mondial en 2016, selon IC Insights.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle