Renault vise un milliard d'euros d'activité sur le nouveau Flins

par Gilles Guillaume
Partager
Renault vise un milliard d'euros d'activité sur le nouveau Flins
Renault espère réaliser un milliard d'euros de chiffre d'affaires supplémentaire d'ici dix ans grâce aux nouvelles activités de recyclage appelées à remplacer l'assemblage de voitures neuves dans son usine de Flins (Yvelines), a dit mardi le directeur général du groupe au losange. /Photo prise le 30 novembre 2021/REUTERS/Benoit Tessier

FLINS (Yvelines) (Reuters) - Renault espère réaliser un milliard d'euros de chiffre d'affaires supplémentaire d'ici dix ans grâce aux nouvelles activités de recyclage appelées à remplacer l'assemblage de voitures neuves dans son usine de Flins (Yvelines), a dit mardi le directeur général du groupe au losange.

"Ces activités généreront 200 millions de chiffre d'affaires dès 2025 et on pense pouvoir atteindre un chiffre (de l'ordre du milliard) pour la fin de la décennie", a dit Luca de Meo à des journalistes lors d'une visite organisée pour le premier anniversaire de l'annonce du projet.

La conversion du site, qui assemble encore pour quelques années la Zoé électrique et la Nissan Micra, constituait l'une des principales annonces du plan de restructuration de 2020 grâce auquel le constructeur français espère sortir du rouge et redresser sa marge.

"Il ne s'agissait pas d'un petit sujet, il ne s'agissait pas d'une simple optimisation d'un site, c'était la transformation radicale d'un site historique (...) de montage assez classique, et qui est en train de se transformer en ce qui sera, très bientôt, la première usine d'économie circulaire en Europe en matière d'automobile", a dit de son côté le président de Renault Jean-Dominique Senard.

A la fin de l'année, 700 salariés de Flins auront rejoint les rangs de la "Refactory", qui regroupe une activité de reconditionnement de véhicules d'occasion qui fait ses premiers pas et un pôle de recyclage de batteries.

A l'horizon 2030, le nouveau site devrait employer plus de 3.000 personnes, contre un effectif actuel de 2.200 personnes à la fois à Flins et Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), une implantation appelée à fermer ses portes et dont une partie des salariés rejoindra le site des Yvelines.

Précurseur de l'électrique avec son partenaire Nissan au début de la décennie précédente, Renault voit aujourd'hui sa gamme éclipsée par les ambitions de nouveaux entrants comme Tesla et les appétits de géants comme Volkswagen ou Stellantis.

Mais Luca de Meo estime que le groupe au losange dispose encore de plusieurs atouts, notamment dans les nouveaux métiers qui fleurissent autour de cette technologie, à commencer par le recyclage et la seconde vie des batteries.

"On connaît très bien la voiture électrique, on sait la produire, on sait la réparer, on a beaucoup de data. Et nous avons un autre avantage: nous sommes les premiers à voir les batteries revenir", a-t-il ajouté.

(Gilles Guillaume, édité par Matthieu Protard)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - KOUNGOU

Mise en place de vidéo protection.

DATE DE REPONSE 06/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS