Renault vise des ventes inégalées en 2011

Le constructeur automobile français annonce ce lundi un premier semestre record de ventes dans le monde. Il compte en écouler plus de 2,6 millions sur l'ensemble de l'année, ce qui serait un record annuel.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Renault vise des ventes inégalées en 2011
Renault Mégane

Des ventes en hausse de 1,9% à 1,37 million de véhicules. C'est le chiffre qu'a officialisé Renault ce lundi. Au premier semestre, Renault a vu ses ventes à l'international progresser de 20% grâce au Brésil et à la Russie. Une hausse déterminante, l'internationale représente 40% des ventes. Mais le constructeur a connu une baisse de 7,4% en Europe à cause d'un manque de stocks et de difficultés d'approvisionnement. En cause, le tsunami au Japon et ses conséquences mais pas seulement. Le groupe évalue le manque à gagner sur les six premiers mois de l'année à 50 000 véhicules.

La baisse est encore plus marquée en France (-9,9%), très demandeuse de moteurs diésel. La fabrication de ces petits moteurs diésel est assurée en Espagne, mais Renault subit actuellement une pénurie sur cet élément clé. Résultat : la part de marché du groupe recule de 3,3 points dans l'Hexagone, à 25,2%. "Un marché et des commandes plus élevés que prévus cumulés à un bas niveau de stock à fin 2010 n'ont pas permis de livrer et d'immatriculer suffisamment de véhicules", explique Renault.

Pour autant, le carnet de commandes en juin est en hausse de 18% sur un an et représente deux mois de ventes, selon le constructeur automobile. Il espère que les difficultés d'approvisionnement en Europe seront résorbées à partir de juillet.
Pour le deuxième semestre, Renault table sur un marché automobile mondial en hausse de 3 à 4%. Avec un marché européen en léger repli de 0 à 2% et un marché français en baisse de 4 à 6%.

Retards sur l'électrique

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La deuxième partie de l'année sera marquée notamment par le lancement de ses premiers véhicules électriques, au coeur de sa stratégie. Pourtant, son programme de fabrication de modules de batteries connaît des retards. Le nouveau numéro deux du constructeur, Carlos Tavares, est aujourd'hui en visite sur le site de Flins. L’usine devait produire des batteries électriques lithium-ion en 2012. Mais pour des raisons techniques et des retards de construction de l’unité dédiée à cette production, la direction a confirmé le 7 juillet que les premières pièces ne devraient sortir qu’en 2014.

Le groupe "prévoit un nouveau record de ventes sur l'ensemble de l'année", après 2,6 millions de véhicules écoulés en 2010 grâce "au portefeuille élevé de commandes en Europe et (à) la poursuite de notre offensive à l'international".



Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS