L'Usine Auto

Renault veut multiplier par quatre la production de véhicules électriques en France

, , , ,

Publié le , mis à jour le 19/06/2020 À 19H34

Renault prévoit un quadruplement de sa production de véhicules électriques en France d'ici 2024, a déclaré vendredi 19 juin le président du constructeur automobile français, Jean-Dominique Senard, lors de l'assemblée générale des actionnaires.

Renault veut multiplier par quatre la production de véhicules électriques en France
Ligne de production de moteurs électriques sur le site de Renault Cléon.
© Renault

Quelques jours après avoir dévoilé son large plan de restructuration, Renault en dit un peu plus sur sa stratégie. Le constructeur automobile français prévoit un quadruplement de sa production de véhicules électriques en France d'ici 2024, a déclaré vendredi 19 juin son président Jean-Dominique Senard, lors de l'assemblée générale des actionnaires. Le groupe, a-t-il ajouté, n'a pas demandé de report des objectifs européens relatifs aux émissions de CO2 et ce, malgré la crise du coronavirus. Car l'électrique doit rester un levier important pour le groupe, a-t-il dit.

Créer un pôle d'excellence dans le Nord

Le constructeur automobile a annoncé jeudi 28 mai à ses syndicats qu'il prévoyait de supprimer 15 000 postes à travers le monde, dont 4 600 en France, dans le cadre d'un plan d'économies de plus de deux milliards d'euros sur trois ans qui passera par une restructuration de son ingénierie et de son outil de production.

Sur le même thème: 4 600 postes supprimés et six usines touchées en France chez Renault, le technocentre de Guyancourt réorganisé

En France, ce plan "s’organiserait autour de pôles d’activités stratégiques d’avenir: les véhicules électriques, les véhicules utilitaires, l’économie circulaire et l’innovation à forte valeur ajoutée. Ces grands pôles d’excellence régionaux basés en France constitueraient le cœur de la reconquête du groupe", annonce Renault. À Douai (Nord), Renault envisage de créer un "pôle d’excellence optimisé des véhicules électriques et utilitaires légers dans le nord de la France", en rapatriant notamment l'assemblage des Kangoo Z.E, actuellement effectué non loin, à Maubeuge (Nord).

Sur le même thème: [Carte] Où sont situés les sites français de production et d'ingénierie de Renault

Batteries et moteurs électriques

Renault va également s'engager dans l'électrique par une autre voie: en rejoignant le programme européen de batteries électriques, avait déclaré le chef de l'Etat français à l'issue d'une visite de l'usine de l'équipementier Valeo à Etaples (Pas-de-Calais) le 26 mai. Formée par Total, via sa filiale Saft, et PSA, la coentreprise ACC (Automotive Cells Company) a reçu le feu vert de la commission européenne en février dernier avec l'objectif de produire des batteries pour un million de véhicules par an en Europe, soit près 10 à 15% du marché, d'ici 2030.

Sur le même thème: Renault rejoint Total et PSA sur les batteries électriques, dit Macron

Renault, avait poursuivi Emmanuel Macron, a par ailleurs décidé de "développer le nouveau moteur électrique de l'alliance à Cléon (Seine-Maritime) projet initialement prévu en Asie".

Sur le même thème: [Reportage] A Cléon, Renault électrise sa production

avec Reuters (Gilles Guillaume et Sarah White; Édité par Henri-Pierre André)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte