Renault va recycler des batteries à Flins avec l'allemand AMPS

PARIS (Reuters) - Renault a annoncé mercredi un accord avec la start-up allemande Betteries AMPS pour développer et assembler à l'automne à Flins un système de stockage d'électricité mobile composé de modules de batteries issus de véhicules électriques usagés.
Renault va recycler des batteries à Flins avec l'allemand AMPS
Renault a annoncé mercredi un accord avec la start-up allemande Betteries AMPS pour développer et assembler à l'automne à Flins un système de stockage d'électricité mobile composé de modules de batteries issus de véhicules électriques usagés. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé

Ce système facilement transportable est composé d'un à quatre éléments pouvant présenter une capacité totale de 9,2 kWh, soit l'équivalent de la consommation moyenne d'un foyer sur une journée, a expliqué la nouvelle filiale Mobilize de Renault dans un communiqué publié à l'occasion du sommet VivaTech.

Il doit permettre d'alimenter des chantiers de BTP, des food trucks, des tournages ou des petits bateaux électriques, et de servir au stockage de l'énergie solaire, lorsque le raccordement au réseau est impossible.

Renault a ajouté que la fabrication de ce système débutera en septembre prochain à la Re-Factory de Flins (Yvelines), nouveau nom de l'usine appelée à cesser d'ici quelques années l'assemblage de véhicules neufs pour devenir un pôle dédié à l'économie circulaire dans le cadre de la restructuration du groupe au losange.

Betteries AMPS, une des sociétés au coeur de l'offensive allemande en matière de recherche et de production de batteries, travaillait déjà avec Renault au sein de l'incubateur "Station Flins" consacré à la deuxième vie des batteries des voitures électriques.

(Gilles Guillaume, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS