Renault va quitter son siège de Boulogne-Billancourt pour réduire ses coûts

Un porte-parole de Renault a indiqué que le groupe quitterait d'ici l'été prochain le siège qu'il occupe depuis plus de 20 ans à Boulogne-Billancourt. L'entreprise envisage de s'installer dans un nouveau site, toujours dans son berceau des Hauts-de-Seine, afin de réduire ses coûts.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Renault va quitter son siège de Boulogne-Billancourt pour réduire ses coûts
Renault veut réaliser des économies, après avoir perdu huit milliards d'euros en 2020. /Photo prise le 9 septembre 2021/REUTERS/Stephane Mahe

La course à la baisse des coûts continue chez Renault. Quelques jours après avoir annoncé vouloir réduire de moitié le nombre de ses sites tertiaires en Ile-de-France d'ici à 2025 afin d'économiser au moins 60 millions d'euros chaque année, un porte-parole du constructeur français a assuré à Reuters mercredi 13 octobre que le groupe quitterait son siège d'ici l'été prochain.

Un siège emblématique

Renault s'était installé dans ce vaste bâtiment de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), reconnaissable à sa grande façade courbe avec vue sur la Seine, en 2000, au tout début des années Ghosn. La future implantation, plus économique et mieux adaptée aux nouveaux modes de télétravail, dont le groupe resterait locataire, doit encore obtenir son permis de construire, a ajouté le porte-parole. En attendant, les équipes du siège seront réparties sur d'autres implantations de l'entreprise dans la commune.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le constructeur et Boulogne-Billancourt sont intimement liés depuis que le fondateur historique Louis Renault y a construit en 1898 sa première voiturette, dans un atelier en forme de cabane. Le groupe, qui a possédé un temps toute la partie sud de la ville, s'est déjà débarrassé de l'usine de l'île Seguin, rasée en 2004, puis a cédé la plupart des terrains voisins entre 2001 et les années 2010. La mise en vente d'un de ses derniers immeubles historiques à Boulogne remontait à 2020.

La Fonderie de Bretagne bientôt cédée ?

Après avoir accusé en 2020 une perte nette historique de huit milliards d'euros, Renault a engagé un vaste plan d'économies passant notamment par des suppressions d'emplois et une réflexion sur l'optimisation de ses usines et de ses bureaux. Mi-septembre, il a précisé vouloir recruter 2 500 personnes sur la période 2022-2024, tout en se séparant de 1 600 salariés dans l'ingénierie, et 400 dans les fonctions support.

La marque au losange a par ailleurs annoncé également mercredi 13 octobre qu'elle était en discussion avec « six acquéreurs potentiels » en vue de la reprise de la Fonderie de Bretagne à Caudan (Morbihan), un projet officialisé en mars dernier. Créée en 1965, cette usine de 315 salariés fabrique des bras de suspension, des coudes d'échappement et des différentiels de boîtes de vitesse. Plusieurs syndicats ont exprimé leur inquiétude face à l'absence de perspective claire.

Avec Reuters (Gilles Guillaume, édité par Bertrand Boucey)

0 Commentaire

Renault va quitter son siège de Boulogne-Billancourt pour réduire ses coûts

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS