Renault va céder ses dernières parts d’AB Volvo

Les ministères de l’Economie et du Redressement productif insistent dans un communiqué sur l’emploi de la somme récoltée par la vente des parts de Renault dans AB Volvo sur les investissements industriels de Renault en France.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Renault va céder ses dernières parts d’AB Volvo

Renault a annoncé jeudi la cession du solde de sa participation de 6,5% dans le capital du groupe suédois AB Volvo. Le produit de la cession, 1,48 milliards, sera consacré d’une part à la réduction de la dette du constructeur automobile et d’autre part aux financements d’investissements industriels, notamment en France.

Couvrir les investissements annoncés

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ainsi les 420 millions d’euros investis à Douai (Nord) pour accueillir les futurs modèles haut de gamme de Renault (les remplaçants des actuels Laguna et Espace) seront réglés par les gains de la vente Volvo AB. Idem pour les 300 millions d’euros d’investissements programmés sur le site de moteurs de Cléon (Seine-Maritime) ou les 230 millions d’euros prévus à Sandouville (Seine-Maritime). Les investissements sur le site de Flins (Yvelines), qui produit la compacte électrique ZOE, et sur celui de Maubeuge, où est fabriquée la famille Kangoo seront aussi couverts par l’argent venu de la cession des actions AB Volvo.

Au total, Renault a annoncé cette année un milliard d’euros d’investissements en France, une somme couverte par la cession des actions AB Volvo. D’ici 2013, Renault prévoit au total 5,7 milliards d’euros d’investissements dans son outil industriel à travers le monde, 40% de cette somme doivent être consacrés aux usines françaises.

Lassés peut-être des annonces moroses, ce sont les ministères de l’Economie et du Redressement productif qui ont détaillé hier dans un communiqué l’utilisation du milliard et demi d’euros que percevra Renault. Le constructeur n'a fait aucun commentaire sur cette sortie ministérielle mais a confirmé que les investissements évoqués dans le communiqué seraient bien couverts par la cession des actions AB Volvo.

Fin de cycle

Cette cession achèvera la sortie du capital de AB Volvo amorcée le 6 octobre 2010, lorsque Renault avait cédé la totalité de ses actions B qui représentaient à l'époque 14,9% du capital social et 3,8% des droits de vote de AB Volvo.

La cession, initiée ce jour, de 138 604 945 actions A de AB Volvo, est réalisée par le biais d'un placement privé auprès d'investisseurs institutionnels en Suède et dans le reste du monde, via la construction accélérée d'un livre d'ordres.

Pauline Ducamp

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS