Renault: Un pôle plus compétitif pour produire 400.000 voitures électriques

PARIS (Reuters) - Le regroupement de trois usines Renault du Nord de la France au sein d'une nouvelle entité "Renault ElectriCity" doit permettre au groupe de gagner en compétivité pour rendre possible la production à terme de 400.000 voitures électriques par an sur le sol français.
Renault: Un pôle plus compétitif pour produire 400.000 voitures électriques
Le regroupement de trois usines Renault du Nord de la France au sein d'une nouvelle entité "Renault ElectriCity" doit permettre au groupe de gagner en compétivité pour rendre possible la production à terme de 400.000 voitures électriques par an sur le sol français. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé

Le groupe au losange a annoncé mercredi la signature d'un accord avec tous ses syndicats pour regrouper à compter de 2022 ses sites de Douai, Maubeuge et Ruitz dans une nouvelle entité juridique détenue à 100% par Renault, mais dont le nouveau statut doit permettre de réduire les coûts de production des trois usines.

"Cette société nous permet de remettre à plat tous les accords du passé (...) et donc de contribuer à la compétitivité nécessaire pour produire des voitures du segment B en France", a déclaré le directeur du nouveau pôle industriel Luciano Biondo au cours d'une téléconférence de presse.

Parmi les éléments qui vont faire l'objet de négociations avec les syndicats, Luciano Biondo a cité les disparités entre les anciens contrats de 35 heures payés 39 heures et les nouveaux contrats de 35 heures au prix du marché, ou encore les primes accumulées au fil des décennies passées.

Renault veut aussi réduire les frais généraux de ses trois sites et les optimiser via une organisation plus flexible, notamment en produisant sur la même ligne les futures Mégane électrique et R5 de nouvelle génération, ou encore en réduisant de 30% la superficie du site de Douai, aujourd'hui surdimensionné.

Le constructeur a déjà engagé à l'échelle mondiale une réduction drastique de ses coûts pour tenter de redresser sa situation financière.

Mais l'équation économique est particulièrement importante à trouver pour des voitures électriques toujours plus chères que leurs équivalents thermiques alors qu'elles sont appelées à jouer un rôle central dans l'atteinte des futurs objectifs d'émissions.

Renault veut ramener ses coûts de production à 3-4% du prix d'une voiture. "Aujourd'hui, on est loin, mais le plan d'action est robuste pour atteindre cette ambition", a ajouté Luciano Biondo.

Ces gains de compétitivité ne doivent pas passer en revanche par des suppressions d'emplois. Renault Electricity compte en effet créer au contraire 700 emplois directs à l'horizon 2025, qui viendraient s'ajouter aux 5.000 personnes répartis actuellement sur les sites d'assemblage de Douai et de Maubeuge, et sur le site de boîtes de vitesse de Ruitz.

(Gilles Guillaume, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - ICF LA SABLIERE

Accord-cadre à bons de commandes travaux TCE spécifique PMR Ile de France

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS