Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Renault Trucks s'associe à Activa Capital pour son unité PRPS de Limoges

, ,

Publié le

Production

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer


Renault Trucks va s'engager auprès de la société de capital investissement Actica Capital our "développer son activité pièces de rechange et petites séries (PRPS)" sur son site de Limoges (Haute-Vienne). Activa Capital prendrait ainsi une participation majoritaire dans l'unité P.R.P.S. aux côtés de Renault Trucks. Le projet avait été dévoilé par les représentants du personnel avant le comité d'entreprise qui a eu lieu aujourd'hui.
Dans un communiqué la direction indique que "en choisissant Activa Capital pour le développement de P.R.P.S., Renault Trucks fait le choix d'un partenaire dont le métier est d'aider les entreprises de taille moyenne à se développer. Les croissances de Mont Blanc (fabriquant les crèmes du même nom), de Vivactis (société spécialisée dans le marketing médical), Delpharm (sous traitant pharmaceutique) ou Malherbe (entreprise de transport) sont à mettre à l'actif d'Activa Capital". Et d'ajouter que "depuis cinq ans, Renault Trucks a développé un ambitieux programme d'investissements industriels et de développement commercial et souhaite désormais concentrer toutes ses forces dans son activité principale, la conception, l'assemblage et la vente de véhicules industriels et utilitaires, pour consolider sa place sur le marché mondial. Renault Trucks doit s'engager résolument dans la bataille du défi technologique en matière de qualité, de sûreté et d'environnement".
La direction certifie avoir obtenu "une garantie d'activité de plusieurs années" pour le site limougeaud et "le maintien du statut collectif et avantages individuels". Enfin le département R & D de Renault Trucks travaillant pour  P.R.P.S. serait transféré à Limoges. Cette nouvelle étape serait pilotée par l'actuelle équipe de direction de P.R.P.S.
De leur côté les représentants du personnel ont claqué la porte du CE alors que les débrayages ont été suivis. Les salariés redoutent le démantèlement de Renault Trucks. "Les documents qui nous ont été présentés renforcent nos craintes, indique Pierre Barret, délégué CGT. Ce genre de société d'investissements achète des entreprises pour les revendre trois ans après en faisant de gros bénéfices. Nous voulons rester dans le groupe Volvo car si nous le quittons, il y aura trop d'incertitudes quant à l'avenir du site de Limoges".
L'unité PRPS emploie 460 salariés et 103 intérimaires et travaille seulement à 50 % pour la marque au losange et d'autres clients comme Irisbus, Alstom et Bombardier.
Corinne Mérigaud, en Limousin

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle