Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Renault Trucks au ralenti

, , , ,

Publié le

Le constructeur de véhicules industriels, Renault Trucks, filiale du groupe Volvo, va à nouveau avoir recours au chômage partiel au premier trimestre 2014. Le 17 décembre, il présentera d’autres mesures "d’amélioration de son système industriel".

Renault Trucks au ralenti © Renault Trucks

Renault Trucks rechute. Le constructeur de véhicules industriels va à nouveau mettre en place des mesures de chômage partiel dans ses usines françaises à partir du mois de janvier 2014, et pour au moins un trimestre, à raison d’un ou deux jours par semaine. Le détail des mesures sera connu lundi 9 décembre à l’issue des différents comités d’établissement. Renault Trucks avait déjà procédé à de telles mesures en novembre et décembre 2012, puis au premier trimestre 2013.

Mise en cause de la stratégie de la direction

Six mois après un grand show de présentation à Eurexpo, près de Lyon (Rhône), le lancement de la nouvelle gamme de camions aux normes Euro 6 n’a pas encore permis d’assurer une meilleure charge des lignes de production. Frédéric Panetié (CGT) met en cause la stratégie de la direction qui, selon lui, "a lancé cette nouvelle gamme trop tard, un an après celle de Volvo et deux ans après Mercedes".

Les précédentes mesures de chômage partiel avaient touché 4 150 salariés des usines de Vénissieux et Saint-Priest (Rhône), de Bourg-en-Bresse (Ain) et Blainville (Calvados) pour une durée variant de onze jours pour l'usine de moteurs à environ vingt-quatre jours pour l'usine normande.

Inquiétudes des salariés

Les salariés de Renault Trucks sont d’autant plus inquiets par cette première annonce qu’elle précède un autre comité central d’entreprise prévu le 17 décembre qui sera consacré au plan de restructuration évoqué en septembre par le groupe Volvo qui comprendra "à la fois une réduction du nombre d’employés administratifs et de consultants et des améliorations de l’efficacité du système industriel mondial". Sans savoir précisément pour l’instant ce que recouvre cette formule.

Vincent Charbonnier

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle