Renault, Toyota, Fiat et les autres

, , , ,

Publié le

Renault, Toyota, Fiat et les autres © D. R.

Analyses et réactions au départ de Patrick Pélata

L’affaire Renault a tenu toute l’actualité automobile de la semaine…ou presque. Après la démission actée de Patrick Pélata le 11 avril, les réactions se sont enchaînées. A commencer par celle du patron de l’entreprise Carlos Ghosn qui assure ne jamais avoir pensé démissionner pour ne pas ajouter une crise à la crise. Du côté du gouvernement, François Baroin assure dès le 12 au matin que le gouvernement n’a jamais demandé une telle démission. Un revirement par rapport à certaines rumeurs évoquant des propos tenus par Christine Lagarde et Eric Besson quelques semaines plus tôt. Il faut dire que le patron de l’Alliance est indéboulonnable, d’après l’enquête menée par l’Usine Nouvelle.

Au titre des réactions de la semaine, la plus fracassante sur le site d’Usine Nouvelle a été celle d’un salarié témoignant anonymement de l’ambiance au sein du groupe. Il assure que tout le monde en a marre de Carlos Ghosn.  Il y a eu aussi celle d’Alain Bauer, chargé de mener la réforme de la sécurité chez le groupe, avec Alain Juillet. Pour l’heure, les deux hommes n’en savent pas plus sur le contenu de leur mission.

Pour les analystes du milieu, les changements chez Renault doivent passer par la fin de l’opacité dans le système de sécurité.
Que va-t-il se passer dans les prochaines semaines au sein de Renault ? Pour l’heure, une nouvelle équipe a été dévoilée, en intérim. Mais déjà des noms de successeurs potentiels à Patrick Pélata circulent dans la presse. Côté cadres, deux d’entre eux vont être réintégrés à compter du 2 mai. Dans le domaine de l’enquête, elle se poursuit, notamment avec le face à face cette semaine entre Dominique Gevrey et sa source. Une rencontre qui a permis de révéler une nouvelle affaire au sein du groupe, datée de 2004 et concernant ses activités au Brésil

Sur le plan stratégique, il faudra à la nouvelle direction réussir à rééquilibrer les deux marques au sein de l’Alliance Nissan et Renault. Si la marque française parie sur la Russie, où elle devrait produire 2,4 millions d’unités en 2011, Nissan voit ses ventes flamber en Europe. Certains à l’intérieur même du groupe réclame une plus grande cohérence dans le design de la marque française pour la relancer.

Toyota et le Japon

Le constructeur Toyota a aussi tenu le haut de l’affiche, malgré lui. Il a dû prévenir ses clients que la situation consécutive au Japon serait délicate jusqu’à la fin du mois de juin. En effet, cette semaine encore le groupe a dû suspendre l’activité de production sur cinq de ses sites, en Europe. Plus globaement, il a annoncé aussi une réduction de moitié de sa production au Japon. En France, c’est donc le site d’Onnaing qui est affecté. Celui-là même qui était déjà concerné par un mouvement de grève depuis le 31 mars. Les salariés réclament en effet une prime et un 13ème mois. Ils ont finalement levé la grève ce lundi, mais menacent d’y revenir après la période de chômage technique subie par la situation au Japon.

Seul signe positif pour le groupe japonais : la radioactivité de ses véhicules n’est pas dangereuse pour la santé humaine. C’est ce que le groupe a précisé lundi 18 avril. De quoi rassurer les salariés comme les clients.

Fiat et Chrysler

Chez Fiat, Sergio Marchionne n’en finit pas de vouloir grimper dans le capital de Chrysler. Dernière action en date : le groupe a pris 30% du capital. Mais n’entend pas en rester là, puisqu’il a déjà annoncé son intention de s’emparer de 46% d’ici à quelques mois. Dans le même temps le constructeur américain refinance sa dette et veut émettre sept milliards de dollars pour rembourser les prêts faits par l’Etat au plus profond de la crise automobile de 2008.

Autres

Fiat et Ferrari les deux marques affichant les plus grosses baisses de consommation
Europcar fait appel de sa décision dans le dossier Autolib
Les trois Big Three vont doper l’emploi de 34% d’ici à 2015
Ford négocie avec ses sous-traitants pour minimiser l’impact du séisme
Ford rappelle 1,2 million de pick up
L’Europe aide les anciens salariés de GM Belgique
Certaines voitures avec des taux de radioactivité élevés en provenance du Japon
La Suède pourrait aider Saab
Porsche a bouclé son augmentation de capital
Peugeot se lance dans la publicité géolocalisée sur mobile
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte