Renault signale à la justice des flux suspects vers Oman datant de l'ère Carlos Ghosn

La semaine du 25 mars, le groupe Renault a alerté la justice française sur la découverte de paiements suspects à un partenaire commercial de Renault-Nissan situé à Oman. Selon des sources proches du dossier, les flux ont circulé entre 2011 et 2016, à l'époque où Carlos Ghosn était toujours PDG du constructeur automobile français. Libéré sous conditions, l'homme d'affaires est toujours soupçonné de malversations financières au Japon.

Partager
Renault signale à la justice des flux suspects vers Oman datant de l'ère Carlos Ghosn
Renault a alerté la justice française sur la découverte de paiements suspects à un partenaire commercial de Renault-Nissan situé à Oman.

Renault a alerté la justice française après avoir découvert l'existence de paiements suspects à un partenaire commercial de Renault-Nissan à Oman, au Moyen-Orient. Ces paiements remontent à l'ère Carlos Ghosn, ont déclaré à Reuters deux sources proches du dossier. Le signalement, qui concerne des flux ayant circulé entre 2011 et 2016, a été réalisé à la fin de la semaine du 25 mars, a précisé l'une des sources.

L'existence des paiements a été découverte par l'enquête interne ouverte par Renault après l'arrestation de Carlos Ghosn. Depuis novembre 2018, le dirigeant est accusé de malversations financières chez Nissan. Libéré sous conditions au Japon, Carlos Ghosn dément toujours ces faits.

Plusieurs millions d'euros versés

Selon cette enquête, Renault a versé pour plusieurs millions d'euros désignés comme des primes de performance à Suhail Bahwan Automobiles, distributeur commercial des marques de l'alliance à Oman, ont dit les sources au fait du contenu détaillé des investigations.

Nissan a établi pour sa part dès janvier que sa propre filiale régionale avait effectué des paiements suspects de plus de 30 millions de dollars à SBA.

Les éléments adressés par Renault au parquet suggèrent également que l'essentiel des fonds a été ensuite transféré à une société libanaise contrôlée par des associés de Carlos Ghosn. Selon les sources, la somme totale versée par le groupe français se chiffre à au moins dix millions d'euros.

Selon des informations des Échos, la société libanaise aurait financé entre 2015 et 2018 la start-up Shogun fondée par Anthony Ghosn, fils de Carlos Ghosn, à hauteur de 27,5 millions de dollars. L'entreprise aurait aussi signé l'achat d'un yacht de plus de 10 millions de dollars pour la famille de l'industriel en 2015.

Carlos Ghosn déjà étrillé par un comité externe de Nissan

Un porte-parole de Renault n'était pas en mesure dans l'immédiat de commenter ces informations. L'avocat français de Carlos Ghosn, Jean-Yves Leborgne, n'était pas joignable dans l'immédiat pour faire un commentaire, tout comme le porte-parole de Carlos Ghosn aux États-Unis, le parquet français et SBA.

Ce signalement s'ajoute à de récentes révélations compromettantes pour l'ancien PDG du groupe Renault. La justice française a déjà ouvert une enquête préliminaire pour examiner les conditions financières dans lesquelles Carlos Ghosn a organisé sa fête de mariage au château de Versailles (Yvelines) en octobre 2016. Le 27 mars, un comité externe mandaté par Nissan a aussi étrillé les dépenses personnelles de l'homme d'affaires affectées aux comptes de Nissan.

Avec Reuters (Avec les contributions d'Emmanuel Jarry, Alexander Cornwell, Tuqa Khalid et Norihiko Shirouzu, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS