Quotidien des Usines

Renault : Sandouville réorganise sa production de la Laguna III

, , , ,

Publié le

Très attendue, la berline familiale arrive aujourd'hui chez les concessionaires. Pour réussir son lancement, la marque au losange a augmenté les cadences de son site normand. Découverte en images des six points majeurs de cette évolution.

Renault : Sandouville réorganise sa production de la Laguna III

Pour réussir à sortir 600 véhicules par jour sans aucun défaut, le site Renault de Sandouville (Seine-Maritime) s'est inspiré des dernières innovations mises en place dans les usines Nissan de Tochigi au Japon et de Sunderland en Angleterre. Explications en images.

C5 Aiscape
1. Un mois d'entraînement
160 opérateurs, formés au centre de réalisation des prototypes véhicules à Guyancourt (Yvelines), ont entraîné pendant un mois les 3000 salariés du site. Résultat : la montée en cadence n'a pris que huit semaines. Un record pour Renault.


308 RCZ
2. Supermarché en bord de ligne
S'inspirant des méthodes Nissan, des mini-supermarchés -strike zone- ont été implantés en bord de ligne. Un ouvrier y est chargé de préparer l'ensemble des pièces à assembler sur un modèle précis.



kangooDR
3. 1000 détrompeurs
1000 poka yoke -des détrompeurs- fonctionnent au sein des strike zone. Gérés par ordinateur, ces lumières rouge guident les opérateurs dans la préparation des commandes et limitent le risque d'erreur.



lagunacoupeconcept
4. Gardien du temple
A la sortie de chaque atelier, deux opérateurs -armés d'un stylo bleu- sont chargés de valider la qualité toutes les opérations de montage. En cas d'erreur, un superviseur intervient pour réaliser les retouches.



TiguanDR
5. Armure anti-rayure
Rouge sur le bas de caisse, noir sur les ailes, bleu sur le radiateur, des protections en plastique protègent les pièces fragiles de la Laguna III lors du montage. Elles permettent de prévenir les rayures ou la déformation de composants sensibles.


Cayennehybride
6. Contrôle à 100%
100 % des Laguna sont auscultées par un bataillon de 15 contrôleurs et tôliers. Armés de maillet, ces derniers vérifient le bon ajustement des carrosseries. Les autres, les mains gantées de blanc, inspectent la qualité des finitions intérieures et extérieures. Chaque jour, dix à vingt voitures sont en plus sélectionnées au hasard pour évaluer en profondeur la qualité du véhicule.

Thibaut De Jaegher

A lire aussi dans l'Usine Nouvelle N°3068
du 13  au 19 septembre 2007
« Laguna III, les dessous d'une voiture zéro défaut », p.34

A lire aussi toutes nos informations sur le Salon de Francfort 2007 sur www.usinenouvelle.com

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte