Renault pourrait réviser à la hausse son estimation de l'impact de la crise des puces

Renault s'attend à ce que les pénuries de semi-conducteurs le privent cette année de la production d'au moins 300.000 véhicules, soit un tiers de plus que son estimation précédente, ont déclaré mercredi 20 octobre à Reuters trois sources proches du constructeur automobile français.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Renault pourrait réviser à la hausse son estimation de l'impact de la crise des puces
Renault s'attend à ce que les pénuries de semi-conducteurs le privent cette année de la production d'au moins 300.000 véhicules, soit un tiers de plus que son estimation précédente, ont déclaré mercredi à Reuters trois sources proches du constructeur automobile français. /Photo prise le 9 septembre 2021/REUTERS/Stéphane Mahé

Renault, qui publiera à la fin de la semaine son chiffre d'affaires du troisième trimestre, estimait cet été à environ 220.000 véhicules sa perte de production liée aux problèmes d'approvisionnements en puces. La perte devrait finalement atteindre 300 000 unités, selon des sources proches du dossier. Un porte-parole de Renault a refusé de faire un commentaire. "L'estimation bouge tout le temps, mais on devrait être entre 300.000 minimum et 400.000", a dit une des sources. Pour les deux autres sources, le "manque à produire" pourrait se situer entre 350.000 et 380.000 véhicules.

A la Bourse de Paris, le titre Renault creusait ses pertes et reculait de 4,81% à 30,7 euros à 15h30, accusant le plus fort repli du CAC 40, pratiquement inchangé au même moment.

"Le mouvement de Bourse est lié au 'chip shortage' car il n'y a pas de sujet sur la demande mais sur l'offre", commente Pierre-Yves Quéméner de Stifel."Si ce n'était que 300-350.000 sur l'ensemble de l'année, ce serait vraiment un bon chiffre sachant que ça impliquerait qu'ils améliorent notablement la situation sur le quatrième trimestre, ce qui me semble très, très ambitieux", ajoute l'analyste, pour qui les pertes de production pourraient être plus proches des 500.000 unités.

Vents contraires

Le constructeur, qui a accusé l'an dernier une perte nette historique de huit milliards d'euros et engagé une vaste restructuration sous la houlette de Luca de Meo, avait mis en garde cet été contre les vents contraires qui se profilaient au second semestre. Il était parvenu cependant à renouer avec un bénéfice net sur la première partie de l'année et avait annoncé viser une marge opérationnelle de l'ordre de 2,8% en 2021, contre -0,8% sur l'ensemble de 2020.

Alors que le secteur automobile tablait jusqu'ici sur un début d'amélioration dans les approvisionnements de composants électroniques sur les trois derniers mois de l'année, les difficultés de livraison en provenance d'Asie semblent maintenant parties pour déborder sur une bonne partie de 2022.

Pour l'année en cours, IHS Markit estime à 11 millions de véhicules l'impact potentiel sur la production totale du secteur, alors que sa prévision précédente donnait 7,1 millions sur neuf mois.

La Plateforme de la filière automobile (PFA) a souligné mardi que cette crise, conjuguée à l'inflation des matières premières et aux engorgements du secteur de la logistique, tombait au plus mauvais moment car elle compromet le rebond du marché post-COVID-19 et perturbe la délicate transformation du secteur vers le tout électrique.

Les pénuries de puces risquent aussi d'entraver les efforts d'électrification des constructeurs cette année alors qu'en 2021 tous en Europe doivent se conformer, désormais pour l'intégralité de leur flotte, au nouveau plafond moyen de 95 grammes de C02 au kilomètre s'ils veulent échapper à de lourdes amendes.

Avec Reuters (Gilles Guillaume, avec Sarah Morland, édité par Blandine Hénault et Jean-Michel Bélot)

0 Commentaire

Renault pourrait réviser à la hausse son estimation de l'impact de la crise des puces

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Nouveau

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 25/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS