Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Grâce aux utilitaires, le groupe Renault est resté devant PSA en 2018

, ,

Publié le

Le groupe Renault a fait état ce 18 janvier d'une hausse de 3,2% de ses ventes mondiales en 2018, avec 3,88 millions de véhicules écoulés, restant de justesse le premier constructeur automobile français dans le monde pour la troisième année d'affilée.

Grâce aux utilitaires, le groupe Renault est resté devant PSA en 2018
Les utilitaires permettent à Renault de dépasser PSA en 2018.
© Renault

Le groupe au losange, dont la gouvernance est ébranlée depuis deux mois par l'arrestation de son PDG Carlos Ghosn au Japon, a vendu en 2018 6 530 véhicules de plus que son compatriote PSA. Renault reste donc le premier constructeur automobile français avec 3,88 millions de véhicules vendus.

Ce résultat doit beaucoup à l'intégration des deux marques chinoises d'utilitaires Jinbei et Huasong. Sans ces nouveaux venus, les ventes de Renault seraient en baisse de 1,2%. L'activité "utilitaires" d'une manière générale se porte bien, avec une hausse de 33,7 % (619 229 véhicules), malgré une baisse dans deux marchés-clés pour ce segment, l'Argentine et la Turquie.

Dans le détail, Renault a vendu 2 532 567 véhicules (-5,2 %) en 2018 et Dacia 700 798 (+7,0 %) . Les ventes de Lada augmentent de 18,7 % à 398 282 immatriculations et celles de Renault Samsung Motors baissent de 14,9 % à 84 954 véhicules. Jinbei et Huasong ont vendu 165 603 véhicules.

Les marques du groupe Renault ont connu une belle année 2018 en Russie, avec une hausse de 10,9%, et au Brésil (+28,5%), mais sont en forte baisse en Inde (-26,8%) et en Chine (-26,9 %) dans l'attente du lancement de nouveaux modèles.

Plus de la moitié des ventes hors d'Europe

PSA avait fait état le 15 janvier d'une hausse de 6,8% de ses ventes grâce notamment à l'ajout des marques Opel et Vauxhall, l'ancienne filiale européenne de General Motors.

Toujours nettement plus international que PSA, les ventes de Renault en Europe ont stagné l'an dernier (+0,5%) tandis qu'elles ont grimpé de 6,1% hors d'Europe, la performance du groupe en Russie, au Brésil et en Afrique ayant compensé l'arrêt des ventes en Iran et une baisse des livraisons en Inde.

La part des ventes de Renault hors d'Europe a franchi l'an dernier la barre des 50% (50,6% contre 49,2% en 2017), alors que le poids de l'Europe dans les ventes de PSA dépasse désormais 80%.

Avec Reuters (Gilles Guillaume et Laurence Frost, édité par Benoît Van Overstraeten)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle