Grâce aux utilitaires, le groupe Renault est resté devant PSA en 2018

Le groupe Renault a fait état ce 18 janvier d'une hausse de 3,2% de ses ventes mondiales en 2018, avec 3,88 millions de véhicules écoulés, restant de justesse le premier constructeur automobile français dans le monde pour la troisième année d'affilée.

Partager
Grâce aux utilitaires, le groupe Renault est resté devant PSA en 2018
Les utilitaires permettent à Renault de dépasser PSA en 2018.

Le groupe au losange, dont la gouvernance est ébranlée depuis deux mois par l'arrestation de son PDG Carlos Ghosn au Japon, a vendu en 2018 6 530 véhicules de plus que son compatriote PSA. Renault reste donc le premier constructeur automobile français avec 3,88 millions de véhicules vendus.

Ce résultat doit beaucoup à l'intégration des deux marques chinoises d'utilitaires Jinbei et Huasong. Sans ces nouveaux venus, les ventes de Renault seraient en baisse de 1,2%. L'activité "utilitaires" d'une manière générale se porte bien, avec une hausse de 33,7 % (619 229 véhicules), malgré une baisse dans deux marchés-clés pour ce segment, l'Argentine et la Turquie.

Dans le détail, Renault a vendu 2 532 567 véhicules (-5,2 %) en 2018 et Dacia 700 798 (+7,0 %) . Les ventes de Lada augmentent de 18,7 % à 398 282 immatriculations et celles de Renault Samsung Motors baissent de 14,9 % à 84 954 véhicules. Jinbei et Huasong ont vendu 165 603 véhicules.

Les marques du groupe Renault ont connu une belle année 2018 en Russie, avec une hausse de 10,9%, et au Brésil (+28,5%), mais sont en forte baisse en Inde (-26,8%) et en Chine (-26,9 %) dans l'attente du lancement de nouveaux modèles.

Plus de la moitié des ventes hors d'Europe

PSA avait fait état le 15 janvier d'une hausse de 6,8% de ses ventes grâce notamment à l'ajout des marques Opel et Vauxhall, l'ancienne filiale européenne de General Motors.

Toujours nettement plus international que PSA, les ventes de Renault en Europe ont stagné l'an dernier (+0,5%) tandis qu'elles ont grimpé de 6,1% hors d'Europe, la performance du groupe en Russie, au Brésil et en Afrique ayant compensé l'arrêt des ventes en Iran et une baisse des livraisons en Inde.

La part des ventes de Renault hors d'Europe a franchi l'an dernier la barre des 50% (50,6% contre 49,2% en 2017), alors que le poids de l'Europe dans les ventes de PSA dépasse désormais 80%.

Avec Reuters (Gilles Guillaume et Laurence Frost, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 Commentaire

Grâce aux utilitaires, le groupe Renault est resté devant PSA en 2018

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Jonconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS