Renault va recruter 1 400 CDI de plus que prévu jusqu’en 2019

Le groupe Renault prévoit d’augmenter le nombre de recrutements en contrats à durée indéterminée (CDI) en France et injecte 15 millions d’euros supplémentaires dans la formation.

 

Partager
Renault va recruter 1 400 CDI de plus que prévu jusqu’en 2019
Le groupe Renault a annoncé lundi qu’il prévoyait d’augmenter le nombre de recrutements en contrats à durée indéterminée en France sur la période 2017 à 2019.

Renault veut embaucher 1 400 CDI supplémentaires jusqu’en 2019. Dans un communiqué publié lundi 16 avril, le constructeur français a annoncé avoir signé avec les syndicats un avenant à l’accord CAP 2020, le "contrat d'activité pour une performance durable" de Renault signé en janvier 2017. Cette annonce fera donc passer le nombre de recrutements en CDI entre 2017 et 2019 à 5 000 embauches, contre une prévision initiale de 3 600. Objectif: recruter "les compétences de demain en France", indique le fabricant automobile.

L’avenant a été signé par la CFDT, la CFE-CGC et FO. Dans un communiqué, ce dernier syndicat se félicite d’avoir obtenu "l’équilibre positif des effectifs en tenant compte du potentiel des départs dans le cadre de la dispense d’activité". La CGT a en revanche refusé de signer l’avenant, comme elle l’avait déjà fait pour l’accord initial. L’organisation met en avant le fait que les embauches ne sont pas supérieures aux nombres de départs au sein de Renault, et ne permettent donc pas les de compenser.

15 millions pour la formation

Ce nouvel accord prévoit de développer en outre des aménagements de fin de carrière. Le groupe propose aux personnes volontaires de tous métiers, avec plus de cinq ans d’ancienneté, de bénéficier d’une dispense d’activité jusqu’à trois ans avant la date prévue de leur retraite à taux plein. Au cours de ces trois années, le salarié reçoit un salaire équivalent à 75% de la rémunération moyenne calculée sur la base des douze derniers mois.

L’entreprise va enfin injecter 15 millions d’euros supplémentaires pour renforcer son plan de formation. La somme vient s’ajouter aux 220 millions déjà engagés pour la formation des collaborateurs. Avec cette somme, Renault indique vouloir renforcer les compétences de l’ingénierie en France et renforcer la digitalisation des usines françaises. Le groupe s’adapte à la transformation de l’automobile avec le développement des voitures électriques et l’arrivée programmée du véhicule autonome.

Avec Reuters

0 Commentaire

Renault va recruter 1 400 CDI de plus que prévu jusqu’en 2019

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS