Technos et Innovations

Renault pâtit de la faiblesse du marché français

, , , ,

Publié le

Lors de la présentation de ses résultats commerciaux ce matin, Renault (marques Renault, Samsung et Dacia) a annoncé des ventes mondiales en baisse de 0,7 % en 2003, à 2,389 millions d'unités, soit une part de marché de 4,1 %. En Europe, la baisse est de 2,4 % sur un marché en recul de 1,4 %. Le constructeur a en effet pâti de la forte baisse du marché français (-6,3 %) qui représente une part importante de son activité. Les ventes de la marque Renault seule baissent de 1,0 %, celles de Samsung de 4,8 % tandis que celles de Dacia augmentent de 19,3 %.
Hors Europe occidentale, les ventes du groupe automobile français sont en hausse de 9 % avec de fortes progressions en Turquie (hausse de 169,3 % des ventes à 58 934 unités !), en Europe orientale et Russie (+16,8 %) et en Europe Centrale (+10,9 %). Les ventes s'érodent en revanche, en Amérique latine (-0,9 %), dans le Mercosur (-3,9 %) et en Asie-Pacifique (-7,9 %).
Pour 2004, Renault s'attend à un marché français en hausse de 3 % sur un marché d'Europe occidentale quasiment stable. Le groupe espère y maintenir sa part de marché tout en menant une politique commerciale axée sur la maximisation de la marge opérationnelle plutôt que sur les volumes. Au printemps, le groupe va également présenter sa stratégie concernant le marché chinois, où il est absent.

Pierre-Yves Bocquet

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte