Renault-Nissan : une stratégie sur l’ultra low cost en Inde avant la fin 2012

Selon une déclaration du directeur général du constructeur automobile indien Bajaj, une décision pourrait même intervenir dans les prochains jours.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Renault-Nissan : une stratégie sur l’ultra low cost en Inde avant la fin 2012

Les deux constructeurs automobiles français et japonais pourraient, selon Rajiv Bajaj, patron du groupe éponyme, donner une réponse positive ou non durant le salon de New Dehli, qui débute le 7 janvier. Bajaj attend en effet de savoir si les deux constructeurs sont prêts à se lancer avec lui dans la production d’une voiture à bas prix (2 500 dollars), comme l’avait laissé entendre le patron de l’Alliance, Carlos Ghosn en 2008.

Face à cette rumeur, l’Alliance, contactée par L’Usine Nouvelle, assure n’avoir finalisé aucune décision sur une production de modèle ultra low cost pour l’Inde. Mais la porte-parole du groupe explique que "Renault et Nissan analysent rigoureusement ce marché et annonceront plus tard dans l'année une stratégie pour les consommateurs Indiens, les plus sensibles aux prix".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les deux groupes précisent que la faisabilité du projet est encore à l’étude et la question de recourir à un partenariat régional n’est pas tranchée. En novembre dernier, les deux groupes ont réaffirmé qu’ils attendaient avant tout que Bajaj leur présente sa plate-forme avant de décider si une suite industrielle serait donnée.

Depuis 2008, les deux partenaires ont alimenté les doutes quant à l’avenir d’un possible accord sur ce marché et ce type de véhicules. En effet, après l’échec de la Logan, vendue avec l’indien Mahindra, Renault a ralenti le rythme. Avec son partenaire Nissan, le groupe cherche maintenant à séduire d'abord les classes moyennes indiennes en lançant des produits sur les segments milieu de gamme et supérieur, avant de proposer ensuite des véhicules à des prix plus attractifs.

Avant la Pulse, programmée pour 2012, Renault a ainsi lancé l'an dernier en Inde la berline Fluence et le 4X4 Koleos. Le groupe a donné pour responsabilité à Gérard Detourbet, ancien patron du programme low cost de Renault, de développer une voiture pour les pays émergents. Une nomination vue par certains experts comme une volonté de l’Alliance de proposer un projet à bas coût en se passant de Bajaj.

Ce groupe est pourtant le deuxième fabricant mondial de deux roues et leader mondial des véhicules à trois roues. Il doit présenter lors du salon de New Dehli son premier véhicule à quatre roues.

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS