Renault-Nissan promet 4 milliards de synergies à l’horizon 2016

Les deux constructeurs automobiles Renault et Nissan ont annoncé travailler à deux plateformes communes sur les segments B et C. Ils veulent par ailleurs développer à l’avenir 80 % de leurs moteurs en commun.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Renault-Nissan promet 4 milliards de synergies à l’horizon 2016

Alors que direction et syndicats se retrouvent mardi 5 février pour une nouvelle journée de négociations sur la compétitivité des usines française, les dirigeants de l’Alliance Renault-Nissan conviaient ce lundi 4 février la presse pour expliquer les bienfaits que le constructeur français tire de son association avec le japonais.

Ainsi, les deux groupes visent des synergies de coût de 4 milliards d'euros à l’horizon 2016, a indiqué Christian Mardrus, le directeur délégué à la présidence de l’Alliance. En 2012, ces synergies étaient de 2,3 milliards d’euros, dont 1 milliard pour Renault. Une bonne partie de ces synergies (environ un milliard) sont liées à l’ingénierie véhicule (plateformes, pièces, carrosserie), ainsi que les moteurs et transmissions (pour 600 à 700 millions d’euros). "Ces synergies montent en puissance, puisqu’elles n’étaient que de 1,5 milliard en 2009 et de 1,7 milliard en 2011", indique le responsable de l’Alliance.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Monter à 80 % des moteurs en commun

Ainsi, si 12 % des pièces sont aujourd’hui communes aux deux constructeurs, grâce à un travail de standardisation, ce chiffre devrait monter à 28 % en 2016. 60 % des moteurs sont actuellement développés en commun, indique le groupe, et l’objectif est de monter à 80 %. Les deux constructeurs partagent leur logistique depuis trois ans au niveau mondial et organisent des offres commerciales communes depuis peu, notamment sur les flottes d’entreprise. Ils travaillent également sur les taxes et formalités de douane, ainsi que sur les fonctions support.

L’Alliance est-elle déséquilibrée ? "Quand on interroge les gens de chez Nissan, ils jugent que l’Alliance profite surtout à Renault, c’est humain. L’Alliance évolue, mais son modèle reste unique, assure Christian Mardrus. Il tient sur le principe affirmé par Carlos Ghosn du respect des marques et des identités culturelles. Et il n’y a jamais eu de "Yalta" des marques au niveau mondial". Pour le responsable, "il n’y a pas de place pour le "win-lose" dans l’Alliance. Chaque décision prise doit être positive pour les deux partenaires."

Deux nouvelles plateformes

Alors que les deux groupes ont jusqu’ici partagé leurs plateformes l’un avec l’autre, deux nouvelles plateformes ont été développées en commun, la première sur le segment C, qui sera commercialisée d’ici 2014, et la seconde sur le segment B, qui sera sur le marché en 2016.

L’Alliance Renault-Nissan a commercialisé 8,1 millions de véhicules dans le monde en 2012, soit une hausse de 1 %. Renault a commercialisé 2,5 millions de véhicules (en retrait de 6 % essentiellement à cause de l’Europe). "Les ventes hors d’Europe ont progressé de 9 % par rapport à 2011 et ont dépassé 50 % des volumes", explique Christian Mardrus. Côté Nissan, les ventes s’élèvent à 4,9 millions d’unités, en hausse de 5,8 %. Le constructeur vend notamment plus d’un million de voitures en Chine et aux Etats-Unis, où ses ventes progressent de 8 %.

Patrick Déniel

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS