Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Renault-Nissan mise sur le low-cost en Inde

Pauline Ducamp , , , ,

Publié le

Les deux partenaires Renault et Nissan dévoileront, mardi 5 février, au Salon AutoExpo de New Delhi deux concept-cars qui préfigurent de futurs véhicules low-cost.

Renault-Nissan mise sur le low-cost en Inde © Albertizeme, Flickr, CC

Le 5 février sera une date chargée dans l’automobile. Pendant que Citroën se réinventera en France avec la présentation du C-Cactus de série, Renault et Nissan dévoileront leurs futurs modèles pour le marché indien, et plus largement pour les marchés émergents, à New Delhi.

Lors du premier jour du salon AutoExpo, les deux partenaires présenteront deux concepts cars de voitures low-cost. L’ambition de Renault et Nissan est de concurrencer les Maruti-Suzuki Alto et Hyundai Eon, les deux modèles les plus vendus du segment  A. Cette catégorie de véhicules est en effet l’une des plus commercialisées sur le marché indien : l’Alto s’est écoulée à 266 000 unités en 2013, l’Eon à 90 000.

Segment A

Les véhicules du segment A revendiquent à peine 3,50 m de long et sont commercialisés à moins de 350 000 roupies. A ce tarif, ils représentent les premiers modèles accessibles aux Indiens capables d'acquérir une voiture. Et pour réussir sur ce segment, il faut proposer des véhicules aux coûts de production très compétitifs. "Les constructeurs occidentaux n’ont pour le moment pas été capables de baisser suffisamment leurs coûts, souligne Puneet Gupta, analyste spécialiste du secteur automobile chez IHS. Leurs modèles ont des niveaux d’équipements trop élevés, donc des prix trop élevés, avec un sourcing local insuffisant." Renault et Nissan ont donc tenté de remédier à ces faiblesses.

Nouvelle plateforme

Le Japonais dévoilera à New Delhi un concept-car badgé Datsun, sa nouvelle marque low-cost. La "I2" (le nom de code en interne du véhicule) ne devrait pas mesurer plus de 3,50 m. Elle arborera en revanche une allure plus sportive et dynamique que la Go, la première Datsun présentée en juillet 2013. "Dans un marché très concurrentiel, les consommateurs indiens ne veulent pas d’une voiture qui parait bas de gamme", rappelle Puneet Gupta.

Nissan a donc travaillé l’esthétique mais aussi la conception pour baisser les coûts de fabrication. La "I2" devrait en effet être bâti sur la nouvelle plateforme low-cost de l’alliance, développée en Inde, alors que la Go partage la plateforme de la Micra, produite dans l’usine de l’alliance à Chennai, dans le sude de l'Inde.

Plateforme CMF

C’est Gérard Detourbet, l’un des pères de la gamme Entry, qui est aux commandes du projet de plateforme low-cost au centre technique de Chennai. Le concept-car de Renault sera lui aussi basé sur cette nouvelle plateforme. Selon les médias indiens, elle reprendrait la démarche CMF (Common Module Family), la plateforme modulaire de Renault-Nissan, tout en s’adaptant aux contraintes de coûts de l’Inde. Elle serait aussi la version la plus petite de la CMF.

La production de ces deux modèles devrait débuter l’année prochaine. Renault commercialise actuellement cinq modèles en Inde, basés sur des modèles Nissan ou Samsung. Son plus gros succès est le Duster, vendu à 53 000 exemplaires en 2013. La Pulse, une petite compacte conçue pour le marché indien et basée sur la plateforme de la Nissan Micra, a atteint elle 5 000 ventes l’an dernier.

Pauline Ducamp

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle