Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Renault-Nissan : le projet de rapprochement du manufacturing dévoilé en avril

Pauline Ducamp , ,

Publié le

Renault et Nissan souhaitent créer une direction commune pour leur département manufacturing. Le projet sera présenté en avril pour une application en 2015.

Renault-Nissan : le projet de rapprochement du manufacturing dévoilé en avril © renault-nissan

Le projet de rapprochement Renault-Nissan se dévoile petit à petit. Lors d’un Comité d’entreprise extraordinaire jeudi 30 janvier, Renault a présenté les premiers éléments à ses représentants syndicaux. Renault et Nissan souhaitent créer des directions communes, avec un management au niveau de l’Alliance et non plus au niveau de chaque constructeur, pour quatre directions : le manufacturing et la logistique, l’ingénierie, les achats et les ressources humaines.

Mieux charger les usines

Quatre directeurs projet
L’Alliance Renault-Nissan a donné les noms des quatre directeurs chargés de mettre en place les projets de direction commune. Christian Vandenhende est nommé directeur de projet pour les achats, Tsuyoshi Yamaguchi directeur de projet pour l’ingénierie. Shouhei Kimura dirigera le projet pour la fabrication et la logistique. Enfin Marie-Françoise Damesin est nommée directeur de projet pour les ressources humaines.
Le manufacturing sera le premier concerné. Renault-Nissan souhaite "l’amélioration de la performance industrielle par la mise en œuvre systématique des meilleures pratiques de chaque entreprise, l’optimisation des investissements de R&D par la standardisation du processus de fabrication et l’amélioration du taux d’utilisation des capacités déjà installées". Des chefs de projets ont été désignés, ils devront rendre leur copie en avril (cf encadré).

Renault et Nissan ont désigné des chefs de projets qui devront rendre leur copie en avril. "Aujourd’hui, chaque constructeur réfléchit à ses projets industriels puis les deux partenaires se réunissent et choisissent qui fera le véhicule et où, détaille un représentant syndical. Désormais, cette décision sera prise plus en amont. Ce qui permettra de mieux anticiper la charge des usines, de chercher des synergies communes sur les appels d’offre aux fournisseurs. La charge des usines sera mieux répartie." Renault et Nissan envisagent de nommer un binôme pour diriger le manufacturing de l’Allance et ils veulent aller vite. La direction commune doit être effective dès 2015.

Pas d’échéance pour l’ingénierie

Renault et Nissan n’ont en revanche donné aucune date concernant le rapprochement de l’ingénierie. "La démarche s’annonce plus compliquée avec les centres techniques présents dans le monde entier", souligne un syndicaliste. Si certains départements R&D comme les ingénieurs en charge des motorisations par exemple ou de certaines plateformes travaillent déjà de concert, il faudra en adapter d’autres, ce qui prendra du temps. Renault et Nissan souhaitent d’ailleurs "accélérer la mise en place de plateformes communes, mettre en place une stratégie mécanique commune et répartir les sujets d’innovation entre Renault et Nissan, pour élargir le spectre des domaines de compétences de l’Alliance".

Jean-Michel Billig, le directeur Engineering, qualité et informatique de Renault, mène déjà depuis le printemps dernier une réorganisation de l’ingénierie du groupe. Les syndicats craignent que superposer les deux réformes ne déstabilisent encore plus le Technocentre. Lors du CCE, la direction de Renault n’a pas évoqué de doublons entre les deux groupes, mais les représentants syndicaux souhaitent rester vigilants sur ce point.

Lors de l’assemblée générale

La mise en commun des directions RH et achats sera mise en place en parallèle. Les achats sont déjà regroupés dans une coentreprise commune, RNPO (Renault Nissan Purchasing Organisation). Il s’agit de gagner encore sur les achats, notamment dans les différentes régions du globe. La direction commune établie aux ressources humaines se fera progressivement, en suivant les mouvements dans le manufacturing et l’ingénierie. Carlos Ghosn pourrait donner plus de précisions lors des résultats financiers annuels le 13 février, puis lors de l’assemblée générale des actionnaires du Groupe Renault le 30 avril.

Pauline Ducamp

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus