Tout le dossier Tout le dossier

Renault négocie son avenir industriel en France

Engagé depuis octobre 2012 dans des négociations avec les syndicats, la direction de Renault cherche à obtenir la signature d’un accord compétitivité afin de réduire ses coûts en France mais aussi de gagner en flexibilité et améliorer l’organisation du travail. Ont ainsi été évoquées tour à tour les problématiques de mobilité des salariés, de temps de travail, de suppressions de postes ou encore de gel des salaires. Pour faire pencher les syndicats, la direction du constructeur met dans la balance un maintien voire une hausse de la production de ses sites français grâce au soutien de ses partenaires, Nissan en tête. La signature d’un accord est attendue pour début février 2013.

Renault négocie son avenir industriel en France

DANS CE DOSSIER

Partager
Accord compétitivité : Carlos Ghosn confie qu'il n'avait pas de plan B
L'accord compétitivité sera adopté dans la journée chez Renault
"L’accord Renault va favoriser une relocalisation massive de volumes de production", selon Arnaud Montebourg
Renault tient son accord de compétitivité
Renault : l'accord compétitivité pourrait être signé dans la semaine
Accord de compétitivité en vue chez Renault
Pourquoi la proposition de Carlos Ghosn sur son salaire est très maladroite
Plusieurs projets de partenaires à l’étude pour les usines françaises de Renault
Renault donne des garanties à ses syndicats sur les volumes de production
La CFDT de Renault refuse l'accord compétitivité de la direction en l'état actuel
Renault : les syndicats exigent plus d’engagements sur les volumes
Renault-Nissan promet 4 milliards de synergies à l’horizon 2016
Les négociations chez Renault piétinent
"Renault reste un laboratoire social, mais le curseur a changé", selon Bernard Vivier
Renault sait-il encore faire des voitures à vivre ?
Concernant Renault, Arnaud Montebourg rêve...
Renault et son drôle de chômage compétitif
Renault prend ses distances avec l’accord national sur l’emploi
Le gouvernement rappelle à Renault les "lignes rouges" à ne pas franchir
Renault promet 80 000 véhicules supplémentaires par an à ses usines françaises
Renault : 7 500 suppressions d'emplois en France d'ici 2016
Depuis quatre mois, Renault monte en pression
Renault propose d'harmoniser le temps de travail dans ses usines
Accord compétitivité : Renault veut solder ses comptes épargne temps
Renault insiste sur la flexibilité
Renault mène aussi des négociations compétitivité en Espagne
Compétitivité : Renault veut aller vite
Carlos Tavares : "Renault veut des sites français au niveau de ses meilleurs sites européens"

ÉVÉNEMENT

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

WEBINAR

Un nouveau modèle social pour la métallurgie de demain.
Webinar

18 octobre 22 15h00 - 45 min

Un nouveau modèle social pour la métallurgie de demain.

Proposé par Harmonie Mutuelle

LES DERNIERS DOSSIERS

Les dossiers de l'Usine Nouvelle

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Ingénieur Sûreté de Fonctionnement - Assurance qualité Logiciel (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 26/07/2022 - CDI - La Défense

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par