L'Usine Auto

Renault n’a "aucun tabou" sur des possibles fermetures d’usines... y compris en France

Julie Thoin-Bousquié ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Pour la première fois en dix ans, Renault a enregistré une perte nette de 141 millions d’euros en 2019. Un plan d’économies de 2 milliards d’euros est prévu, qui n’exclut pas de possibles fermetures de sites.

Renault n’a aucun tabou sur des possibles fermetures d’usines... y compris en France
La directrice générale par intérim, Clotilde Delbos, a insisté sur l'urgence de mettre en place un plan d'économies de 2 milliards d'euros sur trois ans (image d'archive).
© Olivier Martin-Gambier / Renault

Renault clôture son annus horribilis sur des mauvais résultats. En ligne avec l’avertissement publié en octobre 2019, quelques jours après le départ de l’ancien directeur général Thierry Bolloré, le constructeur au losange a annoncé vendredi 14 février une perte nette de 141 millions d’euros. Du jamais-vu depuis 2009.

"2019 a été une année difficile pour Renault et l’Alliance"

Dans le même temps, le chiffre d’affaires s’est contracté de 3,3 % à 55,5 milliards d’euros et la marge opérationnelle s’est tassée à 4,8 % du chiffre d’affaires, contre 6,3 % l’année précédente. "2019 a été une année difficile pour Renault et l’Alliance", a admis en début de présentation des résultats à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) la directrice générale par intérim, Clotilde Delbos.

La faute à un "repli du marché, le CAFE [nouvelle réglementation sur les émissions de CO2 en Europe, NDLR], une conjoncture volatile", ainsi qu'à "des difficultés internes", a détaillé la responsable. Une référence à la difficile transition entamée par Renault depuis l’arrestation retentissante en novembre 2018 de Carlos Ghosn, qui pèse aujourd’hui encore lourdement sur l’état du groupe français et de l’Alliance avec Nissan et Mitsubishi. La contribution financière de son partenaire Nissan a aussi freiné les résultats globaux de Renault en 2019. Celle-ci s’est effondrée à 242 millions d’euros sur l’année écoulée, contre 1,5 milliard d’euros en 2018.

Plan d’économies de 2 milliards d'euros

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte