Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Renault, l'usine Lubrizol, le nom d'Airbus, Microsoft lorgne sur Dell : la revue de presse de l'industrie

Astrid Gouzik , , , ,

Publié le

A la une des journaux et sur les antennes télévisées ce mercredi 23 janvier : les négociations chez Renault, les opérations de neutralisation de l'usine Lubrizol de Rouen, les réflexions autour du nom d'EADS, et Microsoft a les yeux rivés sur Dell.

Le 7ème volet des négociations compétitivité chez Renault

"Le bras de fer social", écrit Les Echos en une de son édition datée du mercredi 23 janvier. La veille, pour la 7ème fois, la direction du constructeur français et les syndicats se sont assis autour de la table des négociations. Renault a proposé un gel des salaires en 2013. Sous réserve de la signature de cet accord, les usines françaises du constructeur se verraient affecter 80000 véhicules par an, en provenance des partenaires de Renault.

 

 

Une enquête administrative sera ouverte à Rouen concernant la fuite de gaz

A son arrivée à Rouen, sur le site de Lubrizol à l'origine des émanations de mercaptan, la ministre de l'Ecologie Delphine Batho s'est dite rassurée. Elle a également indiqué qu'une enquête administrative serait ouverte pour déterminer l'origine de la fuite de gaz massive survenue lundi sur le site Lubrizol à Rouen et "établir les responsabilités de l'exploitant", une fois la cause de la pollution traitée.


EADS rebaptisé Airbus ?

Selon le quotidien économique les Echos, une réflexion serait engagée au niveau du groupe EADS afin de déterminer s'il ne serait pas profitable de prendre le nom de la marque "star" du groupe, à savoir Airbus. "Outre le manque de notoriété de la marque EADS en comparaison de celle de sa filiale, le choix du nom Airbus serait cohérent avec la nouvelle donne stratégique du groupe", justifie le journal.

Microsoft lorgne sur Dell

Selon le Wall Street Journal, le géant américain des logiciels pourrait débloquer de 1 à 3 milliards de dollars pour racheter le constructeur informatique Dell.

 


Astrid Gouzik

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle