Renault inaugurera la deuxième ligne de son usine de Tanger le 8 octobre

Le constructeur français poursuit la montée en puissance de son usine de Tanger au Maroc ouverte début 2012. Objectif : 200 000 véhicules produits en 2014, notamment la nouvelle Dacia Sandero.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Renault inaugurera la deuxième ligne de son usine de Tanger le 8 octobre

Renault passe comme prévu à la vitesse supérieure dans son usine de Tanger-Melloussa. Selon des informations rapportées par l’AFP auprès de la filiale marocaine de Renault, celui-ci va inaugurer la deuxième ligne de l’usine de Melloussa le 8 octobre. Ce site, relié par fer est situé à 25 km du port de commerce Tanger Med d’où sont expédiés les véhicules, produits à plus de 80 % pour l’export.

L’objectif du constructeur est de produire 200 000 véhicules en 2014 dans cette usine marocaine, selon Jacques Prost, directeur général de Renault Maroc, cité par le quotidien marocain L’Economiste.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Selon la même source, la production de la nouvelle ligne débutera "dès réception des accords de fabrication" une déclaration faisant allusion aux systèmes d’audit et qualité internes sur les chaînes de production et l'agrément final des véhicules produits dans l'usine.

L’investissement initial de Renault portait sur une ligne de 30 véhicules par heure. Cette seconde ligne, en principe d’une capacité équivalente de 30 véhiule par heure va donc ouvrir 18 mois plus tard. Elle doit assembler essentiellement la nouvelle version de la Dacia Sandero. Le groupe produit aujourd’hui à Tanger des véhicules Lodgy et Dokker expédiés dans plus de 20 pays.

Les fournisseurs du groupe implantés au Maroc avaient reçu des plannings de fabrication dès le mois de février de cette année.
Début septembre, Renault avait dévoilé l’expédition du 100 000e véhicule depuis l’usine inaugurée en février 2012 par Nicolas Sarkozy et le roi Mohammed VI.

En 2012, le groupe y a produit 50 000 véhicules et donc autant sur le premier semestre 2013. L’usine de Tanger, installée sur une zone franche d’exportation et pour laquelle le foncier a été offert par le Maroc à Renault emploie environ 5 000 salariés directs, presque tous passés par son propre centre de formation adjacent à l'usine , une infrastructure financée elle aussi par le Royaume.

L’investissement est porté et financé pour partie (47,6%) par le gouvernement marocain via la CDG. Il s'élève pour la première phase à environ 700 millions d’euros, et plus de 1,1 milliard d'euro après l'extension actuelle.

Outre la nouvelle usine de Tanger, au Maroc Renault possède (avec une participation minoritaire de PSA) l’usine d’assemblage Somaca implantée à Casablanca qui a fait l’objet d'une modernisation l’an dernier. Ce site de la cité blanche produit des véhicules Renault ou Dacia pour le Maroc ou l’exportation.

En Algérie, le groupe français vient par ailleurs de lancer les travaux de sa future usine d'Oran. Celle-ci est taillée dans un premier temps pour une production d'environ 50 000 véhicules par an essentiellement destinés au marché algérien.

Pierre-Olivier Rouaud

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS