Renault inaugurera la deuxième ligne de son usine de Tanger le 8 octobre

Le constructeur français poursuit la montée en puissance de son usine de Tanger au Maroc ouverte début 2012. Objectif : 200 000 véhicules produits en 2014, notamment la nouvelle Dacia Sandero.

Partager
Renault inaugurera la deuxième ligne de son usine de Tanger le 8 octobre

Renault passe comme prévu à la vitesse supérieure dans son usine de Tanger-Melloussa. Selon des informations rapportées par l’AFP auprès de la filiale marocaine de Renault, celui-ci va inaugurer la deuxième ligne de l’usine de Melloussa le 8 octobre. Ce site, relié par fer est situé à 25 km du port de commerce Tanger Med d’où sont expédiés les véhicules, produits à plus de 80 % pour l’export.

L’objectif du constructeur est de produire 200 000 véhicules en 2014 dans cette usine marocaine, selon Jacques Prost, directeur général de Renault Maroc, cité par le quotidien marocain L’Economiste.

Selon la même source, la production de la nouvelle ligne débutera "dès réception des accords de fabrication" une déclaration faisant allusion aux systèmes d’audit et qualité internes sur les chaînes de production et l'agrément final des véhicules produits dans l'usine.

L’investissement initial de Renault portait sur une ligne de 30 véhicules par heure. Cette seconde ligne, en principe d’une capacité équivalente de 30 véhiule par heure va donc ouvrir 18 mois plus tard. Elle doit assembler essentiellement la nouvelle version de la Dacia Sandero. Le groupe produit aujourd’hui à Tanger des véhicules Lodgy et Dokker expédiés dans plus de 20 pays.

Les fournisseurs du groupe implantés au Maroc avaient reçu des plannings de fabrication dès le mois de février de cette année.
Début septembre, Renault avait dévoilé l’expédition du 100 000e véhicule depuis l’usine inaugurée en février 2012 par Nicolas Sarkozy et le roi Mohammed VI.

En 2012, le groupe y a produit 50 000 véhicules et donc autant sur le premier semestre 2013. L’usine de Tanger, installée sur une zone franche d’exportation et pour laquelle le foncier a été offert par le Maroc à Renault emploie environ 5 000 salariés directs, presque tous passés par son propre centre de formation adjacent à l'usine , une infrastructure financée elle aussi par le Royaume.

L’investissement est porté et financé pour partie (47,6%) par le gouvernement marocain via la CDG. Il s'élève pour la première phase à environ 700 millions d’euros, et plus de 1,1 milliard d'euro après l'extension actuelle.

Outre la nouvelle usine de Tanger, au Maroc Renault possède (avec une participation minoritaire de PSA) l’usine d’assemblage Somaca implantée à Casablanca qui a fait l’objet d'une modernisation l’an dernier. Ce site de la cité blanche produit des véhicules Renault ou Dacia pour le Maroc ou l’exportation.

En Algérie, le groupe français vient par ailleurs de lancer les travaux de sa future usine d'Oran. Celle-ci est taillée dans un premier temps pour une production d'environ 50 000 véhicules par an essentiellement destinés au marché algérien.

Pierre-Olivier Rouaud

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

40 - Landes

Analyses eau et poisson.

DATE DE REPONSE 22/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS