Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Renault Flins va produire 82 000 Nissan Micra par an à partir de 2016

, , , ,

Publié le

Le constructeur automobile fabriquera le modèle de sa société sœur dans l'usine d'Aubergenville (Yvelines).

Renault Flins va produire 82 000 Nissan Micra par an à partir de 2016 © Nissan

L'usine Flins de Renault à Aubergenville (Yvelines) va produire 82 000 Micra par an à partir de 2016, voiture citadine compacte du constructeur Nissan, société sœur de Renault, a déclaré le groupe au losange dans un communiqué vendredi 26 avril. Cette annonce intervient après l'accord de compétitivité que le constructeur automobile a conclu le 13 mars avec les syndicats en échange d'une augmentation du volume de production

"C'est une très bonne nouvelle, se réjouit Brahin, délégué CFDT du site. L'accord que nous avons signé permettra de rendre l'usine pérenne." Le site, qui emploie 2 700 salariés, a produit 115 000 véhicules en 2012 : 92 000 Clio 3, 23 000 Clio 4 et 400 Zoé. Des volumes haut de gamme seront rapatriés de Turquie sur ce site.

"En ce moment nous avons une cadence de 45 voitures par heure sur deux équipes, ajoute le représentant du personnel. Mais d'ici 2016, avec la fabrication de la Micra, on passera à 62 véhicules par heure sur trois équipes. Il y aura sûrement des créations de postes." Renault n'a pas souhaité confirmer ces embauches.

La Micra, destinée au marché européen, est pour l'instant fabriquée en Inde. Le constructeur automobile veut rapatrier la production en France afin de s'affranchir des coûts logistiques et de douane.

Renault qui a réalisé 41,27 milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2012, s'engage à augmenter sa production française annuelle de 180 000 véhicules (100 000 au sein du groupe et 80 000 des partenaires), pour la porter à 710 000 par an. "Renault est bien sur la trajectoire des engagements pris, a déclaré Carlos Ghosn PDG du groupe dans le communiqué. Les efforts consentis par les salariés dans le cadre de l’Accord Renault commencent à porter leurs fruits."

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, s'est félicité de cette annonce, qui est "un acte fort de la politique de relocalisation d’activités industrielles en France que le gouvernement poursuit, à travers notamment le Pacte de compétitivité". Le ministre a également salué la coopération industrielle entre le France et le Japon.

Timothée L'Angevin

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus