Renault, Fiat et les autres

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Renault, Fiat et les autres

Renault et Fiat, stars de la semaine

Les constructeurs français (et surtout Renault) ont fait plus d’une fois la une de l’actualité automobile cette semaine. Encore le 20 septembre, on apprenait que Renault partait seul contre tous dans le domaine des recharges rapides de véhicules électriques. Il n’y a pas qu’en Europe que le sujet fait débat. Plus tôt dans la semaine, le même fabricant avait rappelé qu’il ne céderait pas ses parts dans Volvo à n’importe quel prix.

Par contre, Renault serait prêt à s’allier à Opel pour le développement de véhicules utilitaires. De quoi renforcer sa position dans ce secteur en Europe par exemple. Un marché pour lequel il reste optimiste pour l’avenir, avec des prévisions de repli inférieures à celles prévues il y a quelques semaines (-7%). Malgré tout, l’Europe pourrait ne plus être la priorité du constructeur qui reconnaît que la moitié de ses ventes se ferait sûrement en dehors de cette zone d’ici à 2013. Déjà actuellement, les marchés émergents représentent une grosse part de ses ventes, comme la Corée devenue troisième marché mondial du groupe avec sa marque Samsung. Côté Bourse, la semaine a été morose pour les constructeurs, qui ont vu leurs cours chuter. Pour autant, ils ont renouvelé leur envie de rembourser au plus vite l’Etat.

Autre actualité qui n’est pas passée inaperçue cette semaine : la scission de Fiat. Annoncée il y a plusieurs mois, elle a été enfin votée par le conseil d’administration du géant italien. A la tête de la filière auto, on retrouvera un ancien de Toyota… une volonté de grand changement dans la stratégie du groupe ? Cela permettra peut-être au groupe italien de sortir de son rang de première victime de la chute du marché européen..

De la région à l’autre bout du monde

Plans sociaux et restructurations n’ont pas manqué cette semaine en régions. A commencer par Continental dans le Sud Ouest, dont nous avons déjà parlé la semaine dernière. Les salariés ont voté en faveur du plan de maintien de l’emploi proposé par l’entreprise. La suite au prochain épisode. Un accord a aussi été trouvé un peu plus loin de chez nous, dans le Wisconcin sur le site Harley Davidson. L’avenir du site Bosch de Vénissieux ne semble pas aussi clair que ce dernier. A St Nazaire, les galères s’éloignent pour Lydall. Le groupe a repris les embauches et a réinvesti sur son site. Bien plus loin, les nouvelles sont bonnes. L’Inde est devenue le septième producteur automobile du monde. En Russie, la prime à la casse est prolongée. Hasard ou coïncidence, Avtovaz a décidé de relever son objectif de production pour 2011. En Chine, Geely a annoncé vouloir ouvrir trois nouvelles usines pour Volvo Quant au gouvernement, il pourrait adopter une législation en faveur du partage de la propriété intellectuelle entre constructeurs étrangers et chinois.

Les brèves électriques

Après Strasbourg, Toyota a choisi San Francisco pour tester ses hybrides rechargeables. Alors que Nissan réfléchit à vendre des batteries d’occasion pour les véhicules électriques, Bosch, Samsung et SAIC pourraient s’associer pour la commercialisation de ces voitures en Chine. En France, la semaine a été celle des grandes premières. A l’instar de Venturi qui a inauguré son premier site tout électrique en Sarthe, ou de MCE 5-Developpment qui a présenté le premier véhicule électrique équipé d’un moteur écolo et économe

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS