L'Usine Auto

Renault et PSA mettent fin à leurs participations croisées dans deux usines

, , , ,

Publié le , mis à jour le 26/11/2013 À 11H34

Les constructeurs automobiles français Renault et PSA vont mettre fin à leur participations croisées dans la Française de Mécanique et la Société de Transmissions Automatiques (STA). Les deux société sont basées dans le Pas-de-Calais, la Française de Mécanique à Douvrin, et la STA à Ruitz.

Renault et PSA mettent fin à leurs participations croisées dans deux usines © Française de Mécanique

Renault et PSA Peugeot Citroën ont annoncé ce 26 novembre la fin de plus de quarante ans de collaboration en France, laquelle prenait la forme de participations croisées dans deux sites de production d'organes mécaniques. Le projet, qui concerne les usines de Douvrin et de Ruitz dans le Pas-de-Calais, a été présenté  lors de deux comités d'entreprise extraordinaires.

PSA va racheter la participation de 50% détenue par Renault dans l'usine de moteurs de Douvrin, qui produisait déjà depuis plusieurs années essentiellement pour Peugeot et Citroën. Renault rachètera quant à lui les 20% détenus par PSA dans l'usine de boîtes de vitesses de Ruitz (Société de transmissions automatiques, STA).

Aucun impact sur l'emploi

Les deux groupes ont souligné que le projet n'aurait pas d'impact sur l'emploi - le site de Douvrin emploie environ 3 000 personnes et celui de Ruitz 600 - mais refusé d'évoquer les termes financiers de la transaction.

La fin de cette collaboration, entamée en 1969 dans une région frappée par la fermeture des mines de charbon, montre à quel point les destinées industrielles des deux constructeurs automobiles français ont divergé une quarantaine d'années plus tard. Le premier moteur de l'usine, le moteur "X" commun aux deux groupes, a équipé à partir de 1972 les Peugeot 104 et Renault 14. La collaboration a culminé avec la production française d'un moteur V6 destiné à concurrencer les grosses motorisations allemandes, mais qui a été arrêté en 2011.

Aujourd'hui, le site produit côté Renault les petits moteurs essence de la Twingo mais le constructeur compte plusieurs autres usines de motorisations, en France (Cléon) et en Europe, et se fournit également chez son partenaire Nissan. Côté PSA, 80% des moteurs et boîtes de vitesse sont encore fabriqués en France: à Douvrin, où PSA a développé avec BMW des moteurs essence équipant la Mini, et à Trémery (Moselle), premier site mondial en volume pour la fabrication de moteurs diesel.

Avec Reuters

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte