Renault et PSA, la rémunération du PDG de Novartis, le nucléaire en Chine, la succession au Medef : la revue de presse de l'industrie

L'avenir de Renault, PSA et du secteur automobile français évoqué par l'ancien patron de Renault, la rémunération des grands patrons fait débat,

Partager

Pour l'ancien patron de Renault, "une fusion PSA Renault serait un non-sens"

Louis Schweitzer, PDG du groupe Renault de 1992 à 2005, prend régulièrement la parole dans les médias pour évoquer les difficultés traversées par le secteur automobile français. Dans une interview au Journal du Dimanche en date du 17 février, il affirme rester "convaincu que les deux constructeurs français ont un avenir".

Journée décisive pour l'avenir du Medef

C'est aujourd'hui que se déroule un conseil exécutif de la plus grande importance au Medef, au cours duquel le comité statutaire pourrait décider de modifier les statuts de l'organisation patronale en vue d'une troisième candidature de l'actuelle présidente Laurence Parisot. Pour Les Echos du 18 février, "Parisot joue la montre et Saint-Geours se prépare". "La réforme statutaire n'est toujours pas à l'ordre du jour" selon le quotidien économique, la présidente du Medef devant passer par plusieurs étapes avant de la faire adopter. "Elle fait d'ailleurs le tour des fédérations régionales" en ce sens, avance le journal.

Polémique en Suisse sur la rémunération de départ du patron de Novartis

Le PDG du laboratoire pharmaceutique Novartis sur le départ, Daniel Vasella, devrait recevoir l'indemnité de départ au rythme de 12 millions de francs suisses par an (9,7 millions d'euros) s'il respecte les clauses de non-concurrence de son contrat. "Cette mentalité consistant à se servir d'abord sape la confiance dans l'économie toute entière. Cela va faire beaucoup de mal à la cohésion sociale de notre pays", a déclaré la conseillère fédérale suisse Simonetta Sommaruga au quotidien Sonntagsblick.

La première centrale nucléaire du nord-est de la Chine entre en opération

La centrale nucléaire de Hongyanhe, la première centrale nucléaire et le plus grand projet énergétique dans le nord-est de la Chine, est entrée en opération le 17 février dans l'après-midi, rapporte le site People Daily.

Pour le PDG de Total, Carlos Ghosn a fait une "erreur de communication"

En pleine négociation d'un accord compétitivité avec les représentants syndicaux, le PDG de Renault Carlos Ghosn annonçait le 14 février qu'il était prêt à reporter le versement de 30 % de sa rémunération variable de 2012 à fin 2016. Après la controverse suscitée par l'annonce chez les politiques et syndicalistes de tous bords, Christophe de Margerie, PDG de Total, a lui aussi commenté le "geste" de Ghosn dans une interview à BFM TV : "C'est vrai que cela paraît déplacé. Les enjeux ne sont pas ceux-là. Quand on a un très gros salaire, aller dire ' je suis prêt à réduire si vous réduisez' constitue une petite erreur de casting... J'ai quand même bien aimé quand il a dit : 'C'est probablement une erreur ce que j'ai fait. Nous allons cesser de parler de cela et revenir aux vrais sujets'. Là, il a du mal... Il a peut-être fait une erreur de communication, mais qui n'en fait pas ? C'est vrai : ce n'est pas approprié, mais maintenant il faut tourner la page et regarder les vrais sujets qui ne sont pas la réduction du salaire de Carlos Ghosn, mais de savoir ce que l'on fait de Renault en France et à l'étranger".

Elodie Vallerey

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS