Renault et Nissan préparent un conseil opérationnel pour prendre un nouveau départ

L'alliance Renault-Nissan doit tenir le 30 janvier un conseil opérationnel dans l'espoir de dégager de nouvelles synergies. Le nouveau patron de l'ingénierie de Renault va aussi se rendre au Japon pour parler de projets communs avec Nissan.

Partager
Renault et Nissan préparent un conseil opérationnel pour prendre un nouveau départ
Le conseil de l'alliance Renault-Nissan compte relancer les échanges de cadres qui ont constitué le ciment du partenariat scellé en 1999. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

Gilles Le Borgne, le nouveau patron de l'ingénierie de Renault, va se déplacer la semaine du 27 janvier au Japon pour rencontrer ses homologues de Nissan. Ce voyage intervient à quelques jours de l'annonce d'un retour aux sources de l'alliance pour rassurer sur l'état de santé du partenariat franco-japonais, ont dit à Reuters deux sources proches du groupe Renault.

Conseil opérationnel de l'alliance le 30 janvier

Gilles Le Borgne a été nommé le 6 janvier chez le constructeur automobile français, à un poste identique à celui qu'il occupait huit mois plus tôt chez PSA. Il rencontrera notamment Tsuyoshi Yamaguchi, l'un des artisans de la célèbre Nissan Leaf électrique et aujourd'hui en charge de la convergence des ingénieries de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Les deux hommes ont déjà échangé par vidéo, a précisé une des sources, signe selon elle que le dialogue entre les ingénieurs français et japonais, qui a fait les beaux jours de l'alliance, est loin d'être rompu malgré la crise provoquée par la disgrâce de l'ex-PDG Carlos Ghosn et la dégradation des ventes.

"L'alliance a pris un coup mais les équipes d'ingénierie alliance sont toujours présentes", a dit une autre source proche de Renault-Nissan. "On ne peut pas arrêter du jour au lendemain des choses engagées autant en profondeur", a-t-elle ajouté.

Sur les six nouvelles directions communes de 2018, cinq sont encore en place : l'ingénierie, la fabrication, les achats, l'après-vente et le business développement. Cette dernière fonction est assurée par Hadi Zablit, tout nouveau secrétaire général de l'alliance chargé de coordonner les grands projets qui doivent être annoncés jeudi 30 janvier lors du prochain conseil opérationnel de Renault-Nissan-Mitsubishi au Japon. Seule la direction commune de la qualité est revenue aujourd'hui dans le giron de chaque partenaire.

"Un nouveau départ", selon Jean-Dominique Senard

Comme le président de Renault Jean-Dominique Senard l'a laissé entendre ces dernières semaines, le conseil de l'alliance compte relancer entre les partenaires les échanges de cadres qui ont constitué le ciment du partenariat scellé en 1999 et permis de surmonter les différences culturelles et la concurrence entre les centres de R&D français et japonais.

"L'alliance est en train de prendre un nouveau départ. Nous retrouvons aujourd'hui l'esprit d'origine. Les vieux ménages ça prend parfois des difficultés et puis ça reprend et je crois que 20 ans, c'est une forme de maturité", a dit Jean-Dominique Senard jeudi 23 janvier sur France 2 depuis le Forum économique mondial de Davos. Préférant au passage se référer, parmi les fondateurs de l'alliance, à Louis Schweitzer qu'à Carlos Ghosn, Jean-Dominique Senard répondait ainsi aux critiques de l'ancien homme fort de Renault-Nissan qui a moqué, après sa fuite du Japon, une alliance de "mascarade".

Vers un programme électrique totalement commun ?

Le retour aux sources passera également par la relance de projets industriels communs susceptibles d'améliorer l'efficacité opérationnelle de l'alliance et de ses partenaires, tous deux ébranlés en 2019 par plusieurs révisions à la baisse de leurs objectifs de ventes et de marges. L'ambition est de dégager de nouvelles synergies.

Si la question de l'avenir du haut de gamme de Renault (Espace et Talisman) sur la plateforme commune CMF-C/D reste entière, le nouveau programme électrique de l'alliance, en cours de déploiement, est cette fois totalement commun contrairement aux doublons des premières générations de Leaf et Zoé. Selon plusieurs sources, le moteur électrique et le réducteur, dessinés au Technocentre de Renault, verront leur production inaugurée chez Nissan, et la plateforme accouchera en 2020 du crossover Nissan Ariya, suivi coup sur coup les deux années suivantes de modèles Renault.

L'hybride, "un des points faibles de l'alliance"

En revanche, les partenaires ont à nouveau travaillé dans plusieurs directions sur leur premier programme hybride alliant motorisations essence et électrique. "Les synergies fonctionnent bien maintenant dans l'électrique, mais c'est l'hybride qui constitue un des points faibles de l'alliance, car les synergies ne sont pas à la hauteur", observe Romain Gillet, analyste automobile chez IHS Markit.

Renault lance ainsi cette année son hybride "E-Tech", fruit de l'expertise historique du groupe au losange dans les boîtes de vitesse, tandis que Nissan a développé de son côté pour l'Asie le système "e-Power", de conception totalement différente. Le troisième partenaire Mitsubishi, dans l'industrie l'un des précurseurs de l'hybridation électrique des véhicules, propose quant à lui sur l'Outlander sa propre architecture traditionnelle.

"Cela a fait partie des sujets de friction", ajoute la source proche de l'alliance. "Mais maintenant que les trois objets sont là, il va falloir les utiliser de la manière la plus efficiente possible." Nissan embarquera l'E-Tech Renault sur son petit SUV Juke tandis que Renault pourrait utiliser l'e-Power de son partenaire nippon sur son Kadjar, notamment en Asie, selon une source proche de Renault, une source proche de l'alliance et une source industrielle. Nissan proposera également en Europe son e-Power pour remplacer le diesel sur le Qashqai.

Interrogé sur les annonces du jeudi 30 janvier, Renault et Nissan France se sont refusé à tout commentaire.

Avec Reuters (Edité par Gwénaëlle Barzic)

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS