Renault et Nissan pas prêts à évoquer leurs liens capitalistiques, dit Saikawa

par Linda Sieg
Renault et Nissan pas prêts à évoquer leurs liens capitalistiques, dit Saikawa
Le directeur général de Nissan, Hiroto Saikawa, a déclaré lundi ne pas être au courant d'une proposition française portant sur une intégration plus poussée entre Renault et Nissan et il a estimé que ce n'était pas le moment de discuter des liens capitalistiques entre les deux constructeurs. /Photo prise le 19 novembre 2018/REUTERS/Issei Kato

TOKYO (Reuters) - Le directeur général de Nissan, Hiroto Saikawa, a déclaré lundi ne pas être au courant d'une proposition française portant sur une intégration plus poussée entre Renault et Nissan et il a estimé que ce n'était pas le moment de discuter des liens capitalistiques entre les deux constructeurs.

L'agence de presse japonaise Nikkei a rapporté dimanche que la délégation composée de représentants de Renault et de l'Etat français qui s'est rendue au Japon souhaitait procéder à l'intégration de Renault et Nissan dans une nouvelle structure coiffée par une nouvelle holding.

"Comme je n'ai pas entendu directement cela, je ne peux pas commenter", a dit à la presse Hiroto Saikawa.

Interrogé sur les futurs liens capitalistiques, il a déclaré: "Nous ne sommes pas au stade de telles discussions."

Dans un entretien publié par le Journal duy Dimanche, le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire, déclare pour a part qu'un rééquilibrage actionnarial et une modification des participations croisées entre Renault et Nissan, un sujet toujours brûlant au sein de l'alliance franco-japonaise, "n'était pas sur la table".

Alors encore président de Nissan et PDG de Renault, Carlos Ghosn, incarcéré pour des accusations de malversations financières depuis le 19 novembre au Japon, avait préconisé un rapprochement plus étroit des deux constructeurs automobiles, y compris une fusion totale, malgré les fortes réserves exprimées par Nissan.

Une source proche de Nissan a estimé que la proposition française rapportée par la presse n'avait pas "de sens" au regard des différences culturelles, de la faible productivité de Renault et de la contribution plus importante de Nissan sur les technologies de premier plan.

"C'est une fusion virtuelle, je ne pense pas que cela ait du sens", a déclaré la source, ajoutant qu'elle n'avait pas entendu directement une telle proposition.

SEMAINE DÉCISIVE POUR L'APRÈS-GHOSN

Renault, dont l'Etat est le principal actionnaire, détient 43,4% du capital de Nissan, qui de son côté a 15% du constructeur français avec aucun droit de vote. Nissan contrôle à son tour Mitsubishi Motors, le troisième partenaire de l'alliance, via une part de 34%.

Selon des sources proches du dossier, le conseil d'administration de la marque au losange mettra fin aux fonctions de PDG de Carlos Ghosn et choisira une nouvelle direction pour tenter de tourner la page sur deux mois de crise de gouvernance dans le courant de la semaine.

Carlos Ghosn avait été évincé de la présidence de Nissan et de Mitsubishi peu après son arrestation.

L'actuel président de Michelin, Jean-Dominique Senard, est favori pour prendre la présidence de Renault, selon les sources.

Inculpé de trois chefs d'accusation de malversations financières, pour avoir notamment minimisé son salaire pendant huit ans et transféré temporairement chez Nissan des pertes personnelles, Carlos Ghosn nie les accusations portées contre lui.

Le JDD rapporte que son épouse, Carole Ghosn, a écrit à Emmanuel Macron pour qu'il s'assure "de la détermination de la République française à garantir à ses ressortissants le droit à un procès équitable."

Carlos Ghosn s'est engagé dimanche à rester au Japon et à respecter tous les termes d'une éventuelle libération conditionnelle. Il a notamment proposé de porter une bracelet électronique à la cheville et de recruter des agents pour le surveiller.

Sa nouvelle demande doit être examinée lundi soir par un tribunal de Tokyo.

(avec Kwiyeon Ha; Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - D'ANTIN RESIDENCES

Audit énergétique décret tertiaire

DATE DE REPONSE 17/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS