L'Usine Auto

Renault et Nissan démentent les rumeurs sur une éventuelle dissolution de leur alliance

, , , ,

Publié le , mis à jour le 14/01/2020 À 10H31

L'alliance Renault-Nissan est-elle en danger ? Mardi 14 janvier, Nissan a démenti vouloir dissoudre le partenariat. Le président de Renault, Jean-Dominique Senard, s'est également monté rassurant. Sur CNEWS le même jour, Bruno Le Maire a déclaré ne pas croire à une rupture prochaine.

Renault et Nissan démentent les rumeurs sur une éventuelle dissolution de leur alliance
Jean-Dominique Senard, président de Renault et du conseil de l'alliance Renault-Nissan, est monté au créneau pour rassurer les investisseurs sur l'avenir de l'alliance.
© Renault - Olivier Martin-Gambier

L'alliance Renault-Nissan resserre les rangs. Les deux constructeurs automobiles ont démenti des rumeurs sur un éventuel divorce. "Nissan n'envisage aucunement la dissolution de l'alliance", a assuré le groupe japonais mardi 14 janvier. Invité le même jour sur CNEWS, le ministre de l'Économie Brune Le Maire a ajouté qu'il ne croyait pas à une possible rupture entre les deux constructeurs.

Renault souffre en Bourse

Dimanche 12 janvier, le Financial Times a écrit que de hauts dirigeants de Nissan avaient accéléré des préparatifs secrets d'un éventuel divorce d'avec Renault dans le sillage de l'affaire Carlos Ghosn. Selon le journal britannique, une séparation totale des activités d'ingénierie et de production des deux membres de l'alliance serait même à l'étude.

Ces rumeurs ont provoqué des chahuts sur le cours de l'action Renault. Le titre a même atteint son plus bas niveau depuis 2013. Renault a perdu près de 3 % lundi 13 janvier à la Bourse de Paris. Un regain d'inquiétude accentué par les critiques à boulets rouges de Carlos Ghosn sur l'état actuel de l'alliance qu'il a fondée.

L'alliance "est tout sauf morte" assure Jean-Dominique Senard

Jean-Dominique Senard, président de Renault et du conseil de l'alliance Renault-Nissan, est monté au créneau pour rassurer les investisseurs sur l'avenir du partenariat. "Avec les sujets que nous avons sur la table, ça va bien, a-t-il déclaré dans un entretien avec le quotidien belge L'Écho. Cette alliance est bien solide et bien robuste. Elle est tout sauf morte !"

"Ce qui est écrit là n’a aucun lien avec la réalité actuelle de l’alliance. Je m’interroge sur l’origine de ce type d’informations. Je ne suis pas certain de la bienveillance de l’origine de celles-ci", réplique Jean-Dominique Senard. Il ajoute qu'on verra "beaucoup plus tôt, dès cette année [2020]", les premiers résultats de la nouvelle stratégie de l’alliance "sur la mise en oeuvre des projets et la capacité de crédibilité de cette alliance".

De son côté, Nissan assure que "l'alliance est la source de la compétitivité" du groupe. "À travers cette alliance, pour atteindre une croissance durable et rentable, Nissan cherchera à continuer de produire des résultats gagnant-gagnant pour toutes les sociétés membres", ajoute l'entreprise japonaise.

Des rumeurs "malveillantes" selon Bruno Le Maire

Interviewé sur CNEWS, Bruno Le Maire a qualifié les rumeurs de "malveillantes", qui ne "visent qu'à déstabiliser un groupe industriel qui fait la fierté de notre pays". "Au contraire, nous sommes en train de redresser cette alliance entre Renault et Nissan qui a effectivement traversé des difficultés importantes", a-t-il ajouté.

"Je pense que cette alliance a un bel avenir mais elle suppose que la stratégie industrielle soit claire" et "qu'il y ait un management qui soit solide", a encore déclaré Bruno le Maire, exprimant le souhait que le nom du futur directeur général de Renault soit connu d'ici "quelques jours".

Avec Reuters (Gilles Guillaume à Paris, avec Chris Gallagher à Tokyo, version française Arthur Connan, édité par Marc Angrand)

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte