L'Usine Auto

Renault et Daimler officiellement alliés

, , ,

Publié le

Comme prévu, Renault et Daimler ont annoncé leur alliance avant l’ouverture de la bourse et la conférence de presse prévue à 9H45 ce mercredi.

Renault et Daimler officiellement alliés © REUTERS

Comme annoncé hier le rapprochement entre les deux constructeurs, approuvé hier par le conseil d’administration de Renault, se fera par un échange de participation croisées : Daimler détiendra 3,1% de Renault et Nissan et les deux constructeurs auront chacun 1,55% de Daimler. Concrètement, Renault émettra de nouvelles actions représentant 3,8% du nombre d'actions actuel au prix de 37 €, soit 10 785 166 actions nouvelles. Le constructeur échangera 3,1% de ce nouveau total de titres contre des actions Daimler AG et 0,5% contre des actions Nissan Motors. Permettant ainsi à Nissan Motors de maintenir sa participation à 15%.

Selon les termes de Carlos Ghosn, les deux groupes vont mettre en place une « une coopération stratégique étendue » qui passera par le co-développement et le partage de moteurs diesel et essence de l'alliance Renault-Nissan pour motoriser les modèles Smart de Daimler et Twingo de Renault. Cet échange sera étendu aux moteurs diesel et essence de Daimler pour la marque Infiniti. Enfin, un moteur diesel sera partagé ainsiq qu’une transmission de l’Alliance Renault-Nissan pour l'utilitaire Mercedes-BenzVito.

Dans le domaine des véhicules utilitaires légers, les deux groupes vont collaborer plus étroitement et dès 2012, Mercedes Benz introduira un nouveau modèle d'entrée de gamme. Doté d'une technologie Renault, il sera fabriqué dans l'usine de Maubeuge.

Les deux groupes font aussi état de synergies dans le domaine des achats, ainsi que sur l'échange des meilleures pratiques. Les premiers modèles communs seront lancés à partir de 2013. Le modèle de Smart 2 places sera fabriqué à Hambach et la future Smart quadriplace à Novo Mesto en Slovènie. Dès leur lancement, ces modèles seront disponibles en version électrique. Pour Dieter Zetsche, le Président du conseil d'Administration de Daimler AG les "talents se complètent parfaitement" et cette alliance "'n'affectera nullement l'identité de chaque marque". Carlos Ghosn de son côté souligne que ce type d'alliance "est essentielle dans le monde automobile actuel et le sera encore plus demain."

Ce rapprochement a été validé par l’Etat français, actionnaire à 15,01% du groupe Renault et dans un communiqué commun, Christine Lagarde et Christian Estrosi ont annoncé l'intention de l'Etat d'acquérir 0,55% du capital de Renault.

Du côté des analystes, pour l'heure, les avis sont partagés. Si chacun loue l'efficacité potentielle de ce partenariat sur les économies d'échelle nécessaires pour la conception de petits véhicules sobre en carburant et en émission de CO2, d'autres craignent un brouillage des marques et, surtout, une difficulté à trouver des synergies efficaces à moyen terme.


RECEVEZ GRATUITEMENT TOUS LES JEUDIS LA NEWSLETTER « LA SEMAINE DE L'AUTOMOBILE »

La saga GM au jour le jour, Renault et PSA au coude à coude,alliance entre Fiat et Chrysler, Peugeot offensif, Audi et VW en concurrence avec Toyota et Honda, de la voiture électrique à la pile à combustible, les rebondissements de l'actualité automobile se passent sur usinenouvelle.com.


 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte