Renault et Daimler devraient annoncer un partenariat

,

Publié le

par Helen Massy-Beresford et Chang-Ran Kim

Renault et Daimler devraient annoncer un partenariat © REUTERS

PARIS (Reuters) - Le français Renault, son allié japonais Nissan et l'allemand Daimler devraient annoncer mercredi un partenariat comprenant un échange de participations en capital, apprend-on de plusieurs sources.

Le conseil d'administration de Renault devrait tenir une réunion extraordinaire mardi après-midi pour discuter des différents éléments de l'accord, y compris la taille des éventuelles participations croisées, a-t-on appris en fin de semaine dernière chez Renault.

Pour accroître leur compétitivité, les grands constructeurs automobiles mondiaux cherchent à partager les coûts technologiques et augmenter leur taille, alors que le secteur peine à sortir d'une très grave crise et doit faire face à des règles de plus en plus strictes en matière d'émissions.

Daimler, spécialisé dans le haut de gamme via sa filiale Mercedes-Benz - il produit aussi avec difficulté la petite Smart - veut se développer sur le marché des voitures petites/moyennes du type Clio, tandis que Renault et Nissan profiteraient du savoir-faire de Daimler dans les moteurs.

Alliés depuis onze ans, Renault et Nissan sont déjà chacun actionnaires de l'autre. Le français détient 44,3% du japonais qui possède 15% de la firme au losange.

Les éventuelles participations annoncées pour cimenter le partenariat avec Daimler devraient être nettement plus faibles, plutôt de l'ordre du symbole.

L'annonce du partenariat, sans doute lors d'une conférence de presse en présence du patron de Renault et de Nissan, Carlos Ghosn, devrait avoir lieu au lendemain de la réunion extraordinaire du conseil d'administration de Renault mardi, dit-on chez Renault.

"Renault a prévu un plan de communication le 7. Ce sera une conférence de presse du P-DG, je crois", a-t-on dit chez Renault.

Une deuxième source a déclaré à Reuters lundi que les trois sociétés feraient une annonce commune et que cela pourrait se produire mercredi après la réunion du conseil de Renault.

Renault et Nissan se sont refusés à tout commentaire. Daimler n'a pu être joint dans l'immédiat.

Danielle Rouquié pour le service français, édité par Guy Kerivel

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte